jeudi 28 novembre 2013

Le défi de l'avent




Je n'aime pas Noël. 

Je me réjouis de toute occasion de passer du temps avec ma famille; en revanche, chaque année, je suis un peu plus indignée par l'orgie de consommation que cette fête engendre. Des kilomètres de papier cadeau qui finissent à la poubelle, des dizaines de jouets auxquels les enfants jettent à peine un coup d'oeil, des Prix Goncourt sans saveur destinés à prendre la poussière sur une étagère, des coffrets de DVD que le destinataire aurait très bien pu télécharger (légalement) pour ne pas encombrer ses étagères, sans oublier toute la panoplie des cadeaux faits par obligation et reçus sans plaisir parce qu'à côté de la plaque... Les excès de bouffe et d'alcool que l'on paiera par une silhouette empâtée et une énergie défaillante en janvier. L'obscène débauche d'achats inutiles à l'époque où les gens qui n'ont rien souffrent le plus cruellement. 

Je me doute bien que cette déclaration me range dans la catégorie des rabat-joie, des "qui ne savent pas s'amuser", voire des donneuses de leçon. Alors qu'en réalité, je déplore juste qu'une fête initialement placée sous le signe du partage soit devenu le symbole du consumérisme triomphant. Je pourrais me contenter de la snober comme je snobe (au hasard) la Saint-Valentin. Au lieu de ça, j'ai décidé de tenter d'y remettre un peu de sens. Je me demandais si ça vous intéresserait que, chaque matin entre le 1er et le 24 décembre, je publie une suggestion visant à célébrer Noël autrement: idées de cadeaux alternatifs, initiatives de partage, expressions de gratitude... Vous commencez à me connaître: je suis terre-à-terre; j'aime les actions rapides et gratifiantes. Donc, je ne proposerai rien de religieux ni de très compliqué - seulement des choses qui me paraissent dans l'esprit de Noël tel que je le conçois. Comme pendant le challenge anti-morosité, vous pourrez piocher dedans à votre gré et, si vous décidez de mettre en oeuvre telle ou telle idée, venir ensuite en parler dans les commentaires. 

Ca vous tente? 

38 commentaires:

aurore a dit…

Bonjour Armalite,

Je n'aime pas Noël, la veille et le jour de Noël sont des moments de grand malaise pour moi. Le soir du réveillon, tant de "bouffe" alors que certains non rien, la matin de Noël l'orgie de cadeaux destinés aux enfants me ferait pleurer... Je ne fête plus Noël en famille en partie à cause de ca, juste mon petit noyau (enfants, mari) il faut dire que le travail nous a éloigné géographiquement.
Lorsque mes filles étaient petites, rien n'était assez beau, il fallait que je leur achète la dernière poupée, le dernier jeu à la mode, je pensais certainement que les "pourrir" allait les faire m'aimer plus... Comme j'ai pleuré les matins devant le sapin, pas de joie mais de honte devant tant d'argent inutilement dépenser... J'étais pourtant incapable de ne pas acheter... Je me soigne, enfin j'essaye... depuis deux ou trois ans, je limite, un beau cadeau et quelques bricoles, évidement je me fais encore avoir (j'ai un petit de 3 ans, son anniv est en février je vais pouvoir dispatcher...).
Je serais ravie de partager des idées pour un beau Noël.
Une petite déjà pour gâter mes amies, un mots recouvert de tricotin, idée pioché sur le site de "jesus sauvage", moi qui ai deux mains gauches, il va y avoir du travail !!!!
Bonne journée
aurore

aurore a dit…

J'oubliais, je desteste encore plus le 1er de l'an !!!!!

thiphane a dit…

ça me plait bcp comme idée. Surtout que cet année je ne suis pas dans ma famille mais dans celle de mon mari et qu’honnêtement j'aimerai que l'on s'offre des cadeaux symbolique plutôt que des choses a prix exorbitant et sans valeur comme tu le dis si bien

Ms Brown a dit…

Les noëls dont je me souviens étant petite était gâché par cette abondance. Pas de cadeaux, mais d'alcool. Je finissais souvent en larme dans la salle de bain mitigée entre la joie de recevoir des cadeaux (qui n'étaient jamais les bons) et la tristesse d'avoir encore une fois un Noël où tout le monde est tendu et fini par se faire des reproches. Il y a même eu des années où nous n'avons annulé Noël.

Alors je garde en moi ce malaise et j'ai besoin de faire de Noël un joli moment. Pas un moment où nous consommons à outrance, mais un moment où dans la maison ça sent le biscuit, où personnes n'a autre chose à faire et où nous pouvons profiter les uns des autres. La maman de Mr Pops nous fait toujours chanter, parce que ça lui rappelle son enfance. Même si je suis extrêmement gênée et si je suis au bord des larmes à chaque fois, j'aime ce moment là. Je n'achète pas de cadeau pour les adultes, mais les enfants et moi fabriquons quelque chose à partager.

Cette année il y a une grosse ombre qui plane sur notre noël alors on s'en fou tous des repas gargantuesque et des cadeaux la seule chose qu'on sait, c'est qu'on veut de jolis souvenirs, pas en plastique.

Aurélie a dit…

J'adore cette idée. Je déteste aussi tous ces cadeaux inutiles que je donne aux petits riens après 2 mois puisque je ne peux/veux rien en faire... Cette orgie de consommation me dégoûte, les beaux moments à partager sont tellement plus importants. Merci!

Melle Mars a dit…

Moi j'adoooore Noël et ma famille sait bien que j'ai jamais un rond, ils acceptent avec bonheur mes cadeaux fait main^^ Chez moi ça a toujours été une fête merveilleuse (peut-être parce qu'on habitaient en Allemagne), et ce que je regrette, au contraire, c'est qu'en grandissant, je sois la seule à vouloir recréer mes noëls passés :) Car l'an dernier par exemple, me casser pour faire la plus belle fête possible pour ne pas recevoir absolument rien en retour, ce fut dur :) (Cela dit, ça fait partie des raisons pour lesquelles il est mon ex :P ) Donc, je suis partante!

Kleo a dit…

Moi aussi, je déteste Noël. Je déteste cette façon de te pousser à la consommation dès le début du mois de novembre, cette impression de gâchis, le fait qu'on se force tous plus ou moins à faire bonne figure alors que je suis certaine qu'on s'emmerde un peu quand même...
Dans ma famille, la distribution de cadeaux dure deux heures : et oui, on les distribue un par un, qui sont ensuite déballés sous les yeux de chacun ! Autant dire que tu n'as pas intérêt à te rater. Et bizarrement, j'attaque toujours janvier fauchée comme les blés.
Le seul point positif à Noël (parce que je suis un estomac à pattes), c'est le repas, même si effectivement, tu quittes la table lesté d'un ou deux kilos supplémentaires.
Alors essayer de mettre un peu de sens dans tout ça, ça me semble une bonne idée. J'ai très envie de relever ton défi.

Larissa a dit…

Super idée!

Chez nous pour les enfants on essaie de limiter, en offrant des choses qui étaient érellement prévues au programme, comme une trottinette dont on se dit depuis l'été que ce serait chouette pour notre aînée, on attend depuis juillet pour la lui offrir à Noël, etc. Et on leur a expliqué que le Père Noël était une jolie histoire mais qu'on se fait des cadeaux entre nous, comme ça ils savent qu'ils peuvent aussi participer et que les choses simples, comme un dessin dans lequel ils mettent tout leur coeur, ont beaucoup de valeur.
Et pour les adultes on essaie d'offrir du fait maison ou du symbolique. J'envisage ainsi de faire des cookie jars (où l'on prépare les ingrédients secs dans un bocal en verre, en couches, ajouter la recette avec les ingrédients manquants, le tout joliment présenté), etc.

Cette orgie de cadeaux est épouvantable, donc on essaie de rester simples. Et à table je suis systématiquement effarée de la débauche, sans compter la cruauté nécessaire pour amener ces produits là.

Mais j'essaie de garder le côté positif de Noël, se retrouver, échanger, etc.

elmaya a dit…

Je m'inscris tout de suite !

Je me disais justement hier que ton challenge d'octobre avait laissé des traces, de jolies traces, dans mon quotidien. Je suis moins centrée sur mon nombril et je me noie moins facilement dans mes soucis, cela m'a aidée à passer sans trop de dégâts un mois de novembre assez difficile...sans compter que je fais de jolies rencontres !

Quant à Noël... J'ai toujours aimé ça, pour les petites choses, les moments de partage, pas pour les avalanches de cadeaux. L'attente, les préparatifs, essayer de faire plaisir aux autres, et bien sûr recevoir ce que d'autres ont eu plaisir à chercher ou préparer pour nous...

Mais cette année, Noël s'annonce très difficile pour notre famille...Un premier Noël sans ma mère, qui y mettait tellement d'âme... Heureusement, il y a les enfants, on va faire Noël pour eux, le partager avec eux.

En passant, leurs cadeaux de Noël, chaque année, nous les trouvons à la bourse aux jouets ou sur le bon coin... Pas besoin de trucs high-tech flambant neuf pour les rendre heureux !

Le manque d'argent de ces dernières années a eu une conséquence positive inattendue : nous obliger à revoir nos valeurs et ça... ça n'a pas de prix !

Bon, fin du roman, j'attends maintenant décembre avec impatience !

Annick a dit…

Bonjour. Je suis entièrement d'accord avec toi et j'essaye depuis longtemps de fêter Noël sans tomber à pieds joints dans la course aux achats et aux repas trop abondants.
J'aime décorer l'arbre avec mon fils, (cet année il aura 18 ans, je ne sais pas s'il sera toujours partant!) et nous recyclons beaucoup de ce que nous avons.
Nous préparons un repas simple avec des plats que nous aimons particulièrement. Pour Arturo, mon fils, gratin de pâtes au 4 fromages! Pas bien compliqué ni coûteux!
Ton idée est très bien venue, comme le fut celle contre la morosité. J'aime tes initiatives et envie ton organisation et ta générosité. Merci et bonne journée. Ciao

Princesse Audrey a dit…

Au risque de passer pour un Bisounours, j'aime Noël, l'ambiance festive, les bons repas de fête (le vin chaud, les marrons chauds, la tartiflette, le saumon fumé...), les soirées entre proches, le decorum, et l'élan de partage qui naît à ce moment-là. Tous les ans, j'en profite pour organiser une collecte de jouets (voire de vêtements) sur mon lieu de travail, et on donne tout à Emmaüs ou au Secours populaire en parfait état, bien emballé et avec joie. Et après, il ne reste plus qu'à entretenir ce bon esprit tout le reste de l'année (en général, ça marche et les gens/élèves au travail en ont l'initiative d'eux-mêmes... bon, sauf quand on est dans la folie des examens de fin d'année).
Ma belle-famille prône les cadeaux "authentiques" : les enfants ont certes des jouets, mais peu, et leurs parents leur expliquent que "Le Père Noël" y a mis tout son cœur et qu'il faut les apprécier et en profiter, et en général, on les voit jouer avec pendant des années.
Cette année, sur ma liste, je n'ai demandé que des choses pas chères, pas chics, mais vraiment nécessaires : les livres du programme scolaire que je vais étudier avec mes élèves après décembre :-) Au moins, à chaque fois que j'utiliserai mes cadeaux, je serai vraiment vraiment reconnaissante envers les gens qui me les ont offerts, car ils m'auront aidée dans mon travail, et que je penserai à eux toute la semaine.
J'aime bien chercher les cadeaux qui plairont beaucoup à leur destinataire, qui rentreront dans mon budget, et qui feront sentir à celui/celle qui le reçoit qu'il/elle est spécial(e) pour moi.
J'adore essayer de faire des bons plats qui régaleront les invités, marcher dans le froid le matin, voir le soir les illuminations du centre-ville, quand je rentre du travail, relire les œuvres de Dickens, Andersen (cliché, je sais)... C'est aussi car j'adore l'hiver.
Donc je dois être un peu un joyeux lutin de Noël, mais j'adore Noël :-)
Et j'espère que vous en passerez touts un très beau, fidèle à vos valeurs !
Gros bisous !

titite a dit…

j'aime noël, et je l'assume.
par contre, j'essaie au maximum de réduire la consommation, tant alimentaire que de cadeaux.
aujourd'hui, j'essaie de privilégier les cadeaux simples et faits maison (confiserie, tricot notamment).
pareil pour les repas, faire plus simple, moins luxueux.
si la "société" pousse à la consommation, j'arrive à faire abstraction de tout ça pour me concentrer sur la joie du moment et le plaisir de partager, comme à l'occasion d'autres évènements dans l'année.

titite a dit…

oups, j'ai validé trop vite...
je voulais juste ajouter que ton idée me plait beaucoup.
j'ai beaucoup apprécié le challenge anti morosité, que je garde près de moi pour les jours moins faciles et je pense que ta vision "fraiche" des choses sera très enrichissante !

Larissa a dit…

PS: J'avais pensé comme idée de cadeau pour ma belle-soeur que ce serait chouette de regrouper tes billets du challenge anti-morosité d'octobre, de les imprimer sous forme de petit livre, en mentionnant bien évidemment la source...
Est-ce que tu serais d'accord avec cette démarche? Un seul exemplaire, offert à ma belle-soeur, avec toutes les références à l'auteur et au site.
Je ne ferai rien sans ton accord, bien entendu.

Soleil d'Octobre a dit…

Bonjour Armalite,

cette idée de petit défi me plaît beaucoup! Pour ma part je me suis déjà engagée à acheter les éventuels cadeaux chez les commerçants et artisans du coin (le libraire du quartier, le maroquinier du village d'à côté), pour éviter d'aller engraisser les géants de la surconsommation.

Cela dit j'aimerai aimer noël, chaque année je suis pleine d'espoir et souvent un peu (beaucoup) déçue, je crois que c'est le moment où on cristallise nos attentes vis à vis de nos familles, et malheureusement on est souvent déçus (bah oui comment sauraient ils ce qu'on attend si on ne dit rien avant!!)

Pour le côté consumériste, comme je vis à la campagne, j'échappe un peu au matraquages commerciaux (je n'ai pas non plus la télé), les animations sont plus conviviales (éclairages de noël ouverts avec les assos du village, crèche collectives etc) Cette expérience me réconcilie tout doucement avec une façon plus apaisée d'appréhender les fêtes.

Et pour conclure, mon chéri a trouvé un moyen simple de solutionner le problème des cadeaux: dans sa famille on se demande ce qu'on veut. Le système des listes permet de tomber juste. En plus ses parents choisissent toujours le cadeau utile (une perceuse il y a 2 ans, un auto radio l'année dernière...)

J'ai hâte de lire tes défis. Et j'arrête de papoter comme ça!

Manon (dee-dum) a dit…

Je suis d'accord avec toi sur plusieurs points même si j'adore Noël pour certaines choses ; décorer le sapin, la neige,...

J'avais adoré ton challenge anti-morosité donc je suis à 100% pour ce défi de l'avent !

MlleCMT a dit…

Quelle belle idée de ta part ! Moi je fais partie de ceux qui aime Noël. Ce que je préfère c'est trouver, parfois des mois à l'avance, LE bon cadeau pour chaque personne que j'aime. Quand je les vois les ouvrir je suis comme une petite fille au pied du sapin, je n'arrive pas à contenir ma joie ! Comme ma famille c'est celle que j'ai choisie c'est un vrai plaisir de passer du temps avec elle.
J'ai hâte de voir ce que tu nous réserve. Les adultes aussi ont droit à leur calendrier de l'avent !! Bises

ARMALITE a dit…

Larissa: j'apprécie que tu poses la question. Oui, bien sûr, vas-y! J'espère que ta belle-soeur aimera :-)

Larissa a dit…

OK, merci beaucoup!

(Euh, mais cela me semble normal de poser la question, c'est la moindre des choses, non?)

Niña a dit…

Je fais partie des gens qui aiment beaucoup Noël. Même si je n'ai pas d'enfants, même si je ne serai pas chez moi pour les Fêtes, je me ferai un plaisir de décorer ma maison le 8 décembre, une fois les bougies posées aux fenêtres (je viens de la région lyonnaise).
Nous fêterons Noël dans mes deux familles, tous ensemble autour de belles tables. Nous mangerons trop, mais nous rirons aussi beaucoup tout en pensant à celui qui ne sera pas avec nous pour la première fois cette année.
Les cadeaux ne sont qu'un détail. J'ai une idée très claire pour certains (surtout des "moments à partager", en fait), je m'arrache un peu les cheveux pour d'autres. Sans se ruiner, juste pour le plaisir de faire plaisir.
D'ailleurs, je suis sûre que le calendrier de l'Avent façon Armalite sera plein de bonnes idées :-)

Stéphanie a dit…

J'adore Noël dans ma famille, pas trop de nourriture mais délicieuse, des cadeaux simples mais réfléchis, utiles,... Une bonne ambiance, pas de rancœur.

Sauf qu'un an sur deux je suis dans ma belle-famille. J'ai la nausée rien que de penser à ce jour avec eux. Deux heures pour déballer les cadeaux ? J'en rêve, ici c'est MINIMUM 4h, sous les cris de "CHOUCHOU" "SALAUD tu l'aimes plus que moi il en a plus/un plus gros/..." de la part de gens de 30 ans. De la nourriture très bonne mais en quantité démesurée. Des disputes politiques, ma BM qui pète toujours un plomb à un moment ou un autre. Mon compagnon qui est TOUJOURS ignoré dans ses particularités alimentaires (alors que dans ma famille jamais).

Comme j'ai une amie dont la famille est encore plus barrée que ma BF et que son anniversaire est mi décembre on a décidé de faire un petit-Noël ensemble, au calme, avec des cantiques et un beau sapin, pour profiter de cette ambiance qu'on aime tant...

mlle-cassis a dit…

Dans ma famille, on est une vingtaine rien que le 24 (= famille de mon papa). Après il reste la fête dans la famille de ma maman (10-15 pers., pas tous les ans), celle avec la famille de mon amoureux (re 10-15 pers.) et celle avec mes parrains, marraines, leurs filleuls, etc. Si je faisais un cadeau à chacun, on serait allègrement à 40-50 paquets, sans compter les "attentions" aux copains, collègues et voisins.
Comment je m'en sors? Je fais, la plupart du temps, des biscuits pour 50, avec des petites choses en plus qui ont du sens, selon inspiration, pour certains.
J'aime beaucoup Noël. C'est le moment où on se rencontre, on passe du temps ensemble et on se réchauffe comme on peut. (dans ma famille, on habite loin les uns des autres: organiser et célébrer ce genre de fête est l'occasion d'entretenir et développer le lien qui nous unit; si on ne se voyait pas à Noël, on ne se verrait probablement pas du tout). Si on ne peut pas le faire avec ses proches, effectivement, je ne vois pas l'intérêt de le faire tout court...

mlle-cassis a dit…

Ah, et quand on me demande ce que je veux, j'ai toujours une wishlist prête à servir sous la main, avec des conneries pratiques et d'autres utiles dedans: http://www.wishlistr.com/youhouhou

Pascaline Loricourt a dit…

Bonjour !
C'est une très bonne initiative. J'adhère ! J'aime Noël mais dans le sens où la famille se retrouve ensemble. En général chacun prépare un truc, met la main a la pâte, fait sa spécialité, etc... Pour les cadeaux, je demande à chacun ce qu'il veut et je fais des cadeaux "utiles" (un four pour ma belle soeur pcq le sien est cassé, des outils pour son mari parce qu'ils rénovent leur maison et qu'il lui manque des choses). Pour les enfants je fabrique pas mal de cadeaux (un costume de fée pour l'une, des bijoux pour l'autre) et je garde les publicités Mr.Bricolage et autre pour les emballages. Mon mari et moi on fait des truc travaillé avec des fleurs en papier glacé, des rubans de poulet surgelésà -50%, et des noeuds de promotions. Les gens trouvent ça très drôle ^^

Solaena a dit…


J'aime beaucoup Noël, mais je voudrais la fêter de manière plus éthique. Alors j'attendrai tes publications avec impatience pour y piocher des idées :D

J'ai beaucoup de bons souvenirs de Noël: être en famille, attendre minuit pour pouvoir se jeter sur les cadeaux, décorer le sapin, regarder "Le Noël des Muppets" tous ensemble.

Mais depuis, je suis devenue vegan. Et donc il y a un aspect de Noël que je n'aime pas du tout: le foie gras, les homards et autres crustacés ébouillantés vivants, les dindes décapitées à l'abattoir...
Certains animaux auront des cadeaux sous le sapin, quand d'autres seront digérés dans des estomacs...

J'apporte ma petite contribution en réalisant le dessert, vegan bien sûr. Histoire de montrer qu'on peut fêter Noël de façon gourmande et vegan.

Hier je regardais quels cadeaux offrir à mes petites soeurs, et je me disais que je devrais faire des efforts pour acheter des cadeaux plus éthiques.

Une chose qui me dérange beaucoup aussi: c'est l'abattage des sapins. J'ai toujours connu les faux sapins; je trouve ça honteux d'abattre un arbre pour le garder quelques semaines avant de le jeter.
Chez moi j'en ai un minuscule, que je peux pas décorer de boules sinon mes chats jouent au bowling avec :D

Enfin, il y a beaucoup de choses à dire sur Noël. Je pense qu'on pourrait la fêter de manière respectueuse, en modifiant beaucoup de choses. Et quand on touche aux traditions, les gens mordent et n'écoutent pas.

Je pense rédiger un article pour donner des idées de repas de Noël vegan, en espérant que ça inspirera.

Surella a dit…

Je fais partie de celles qui adorent Noël: c'est avant tout un moment où l'on se retrouve en famille, sans faire grand chose de particulier que de rester tous ensemble.
Nous avons depuis bien longtemps limité les cadeaux aux plus petits (pas de cadeaux aux frères et sœurs, cousins etc.), cela limite le budget et permet de se concentrer sur les enfants.
Petits, nous n'avions strictement aucun cadeau excepté anniversaire et Noël, mais en revanche à Noël c'était en quantité ! et je garde des souvenirs émerveillés de ces montagnes de cadeaux...
Cette année n'a pas été tendre avec des disparitions de personnes proches, et notre manière de faire face c'est de se "regrouper" encore plus, de se dire qu'on s'aime.
Après, la bonne bouffe, les illuminations, les cadeaux, c'est du bonus :)

mmarie a dit…

Plutôt membre du club "aime Noël" (décorer le sapin, se retrouver, partager du temps dans une sorte de trêve, faire plaisir...), je suis très preneuse de ton défi de l'avent. Dans l'idée du moins mais mieux.

Miss Sunalee a dit…

je dirais "no comment". Le tag "Noël" sur mon blog en dit assez long. (et oui, c'est très déprimant de lire ces billets).

Pour ton challenge, du coup, j'hésite, même si je suis sûre que tu trouveras de belles choses à nous proposer !

Et moi, je ferai tout pour que cette période se passe mieux que les années précédentes...

La princesse a dit…

En fait, j'aimais Noël et l'ambiance de bisous, chocolat chaud, châtaignes cuites dans la cheminée et décoration du sapin. Je n'ai jamais connu la grosse démesure de cadeaux, plutôt des bricoles bien pensées et qui feront plaisir, surtout entre adultes.
Mais bon, comme ma famille élargie a décidé de partir en lambeaux, que mes parents ne seront pas là cette année, cette idée est la bienvenue pour profiter de Noël autrement :) !

marie sophie Inspirations a dit…

Moi non plus, je n'aime pas trop Noël...depuis quelques années mes parents, ma soeur et moi, nous boycottons le réveillon familial au profit d'une soirée "tapas-film-petits cadeaux" qui nous satisfait bien plus!
Tes suggestions de Noël m'intéressent!
S.

mely a dit…

Ton idée de calendrier de l'avent est juste géniale, j'ai hâte de te lire ! =)

M'dame Jo a dit…

Oh bah moi j'ai haï Noël aussi longtemps que j'ai pu me souvenir parce que devoir choisir avec quel parent tu veux faire et forcément choisir celui avec qui tu vis à l'année de peur des représailles gâche un peu la fête. Donc ça a toujours été plus un stress qu'autre chose. Etudiante, j'ai boycotté tous les Noël, j'allais me pinter la tronche avec des inconnus rencontrés en ville, je me suis retrouvée à aller boire des bières dans les fêtes chez des gens qui fumaient une clope à la fenêtre et m'ont invitée, etc. Pis vers 25 ans, j'en ai eu marre de me rendre malade pour rien, j'ai décidé de faire la paix avec cette période et je me suis offert un long weekend seule à Vienne en décembre à me faire les marchés et boire du gluhwein et me laisser porter par le kitsch. Pis j'ai repris les Noël en famille, sans attente. Il y a trois ans, j'ai gardé l'argent que j'aurais dépensé pour la famille que j'ai filé à une association qui soutient des causes très multiples et qui donne un certificat en échange, à offrir à la place du cadeau et disant un truc du genre "cette année, vous avez offert une chèvre à une famille." Dans l'année qui a suivi, il a été décidé d'un commun accord de ne plus faire de cadeau...

Bref, une fois de plus, je digresse (mais on est tous sensibles au sujet, je vois) et je trouve que ton idée est très chouette :)

Ln de Mtl a dit…

Je suis partante moi aussi parce que j'aime Noël...alors tous les moyens d'en profiter sont bons à prendre. Et te connaissant, ça va être truffé de bonnes idées...j'ai hâte !

Bises

Anonyme a dit…

je suis assez d'accord aussi sur ce que tu dit....se souviens t"on encore pourquoi nous fêtons noel??? quelle symbolique à cette fête???

Alice a dit…

Merci encore de nous gratifier de tes billets pleins de bonnes idées.

Pour ma part, pas trop d'avis, sûrement parce que je n'ai pas grandi avec Noël. Ma famille est athée/bouddhiste, on se réunit pour manger et c'est tout : je ne connais pas du tout le concept de repas avec le tonton détestable et détesté. Depuis le décès de mon grand-père, on le fête sporadiquement, mais avec moins d'entrain car c'était lui le plus fin gourmet, mais toujours sans cadeaux.
Du coup, je suis bien contente de pouvoir fêter Noël avec ma belle-famille et de lui faire des cadeaux. J'en profite pour ma part pour demander des livres/DVD que je comptais acheter.

Les commentaires ci-dessus décrivant des orgies se finissant en larmes m'ont fait mal au cœur. J'espère donc que vous retrouverez à cette jolie fête, même si elle n'est plus religieuse et est devenue un trop gros business.

Larissa a dit…

@Soleana:
Je suis vegan également, et Noël est très très difficile à vivre de ce point de vue-là.
Nous passons un de nos deux Noël (deux sets de grands-parents pour les enfants) à Paris et profitons alors du "kit de survie" proposé par le Gentle Gourmet Café en achetant donc un repas de Noël vegan complet. Mais le foie gras est sur la table pour les autres, suivi de dinde et tout le tralala, et c'est dur de garder le sourire...

Nathalie a dit…

Quelle bonne idée, je suis impatiente de voir ce que tu nous proposeras ! :-)

Helolie a dit…

J'ai de bons et de mauvais souvenirs donc je ne sais pas bien dire si j'aime ou non Noël.

En revanche, je suis choquée par la déferlante consumériste depuis début novembre, donc je suis partante pour plein d'idées différentes sur le sujet. D'après les commentaires sous ce billet, que je trouve passionnants, je sens que ça va stimuler les neurones.

Je remarque que plein de lectrices ont réussi à supprimer presque totalement ou totalement les cadeaux et peut-être qu'il suffit d'en parler, finalement !