dimanche 6 octobre 2013

Murano, l'île des maîtres verriers


Même si je l'ai moins aimée que Burano et ses maisons multicolores, Murano reste une île agréable où se promener pour admirer les travaux des maîtres verriers. Sur le chemin qui remonte de la station de vaporetto Faro, on peut notamment voir ceci:






Les canaux qui séparent les trois parties de Murano sont bordés de boutiques à touristes dont la plupart vendent des babioles peu chères, notamment de grandes figurines de clowns que personnellement je trouve atroces et des petits animaux dans lesquels j'avais claqué tout mon argent de poche de collégienne lors de mon premier séjour à Venise (seuls deux d'entre eux avaient survécu intacts au voyage de retour, je ne vous raconte pas comment j'étais ravie!). 





Au milieu de la débauche de grenouilles, de poissons, de chats, de cygnes, d'éléphants, de scorpions ou même de dragons, impossible de trouver le moindre renard - et je vous garantis que ce n'est pas faute d'avoir cherché. J'ai fini par me rabattre sur un joli petit collier hippopotame que je vous monterai peut-être plus tard. Mais parfois, aussi, on tombe sur des choses un peu plus surprenantes, bien que pas nécessairement de bon goût!




1 commentaire:

Ms Brown a dit…

Lors de mon passage à Murano, j'ai eu une petite pensée pour toi ;) http://instagram.com/p/Wfbm7BnTLJ/#

Miss A. a craqué sur un tout petit lapin et malheureusement, il n'a pas résisté au trajet malgré le soin que nous lui avons apporté.