samedi 31 août 2013

Mes 7 objectifs d'août: bilan




1. Rester calme avec ma mère
J'ai passé mes dix jours de vacances chez elle à osciller entre compassion et exaspération. Malgré mes efforts, je n'ai pas réussi à rester assez zen pour m'empêcher de lui faire quelques remarques jugées désagréables. Exemple: elle me repose la même question pour la 3ème fois en 5 minutes, et quand je commence à m'énerver, elle monte sur ses grands chevaux parce que bon, elle a perdu son mari il y a moins d'un an. Personnellement, je ne vois pas en quoi ça l'empêche d'écouter une réponse qu'elle a elle-même sollicitée, donc je réplique assez sèchement que la mort de papa est en train de devenir l'excuse à tout faire. Bien entendu, ça passe mal. Une autre fois, alors qu'elle me ressassait pour la 50ème fois l'histoire de sa soeur avec qui elle est en froid en ce moment, j'avoue que je me suis mise à crier. Mais le pompon, ça a été la dernière nuit: elle recevait des gens qui étaient à un mariage, et pour qu'ils puissent rentrer au milieu de la nuit, elle avait tout simplement laissé la porte de la maison ouverte, alors qu'elle s'est déjà fait piquer tous ses bijoux il y a quelques mois (en plein jour!) à cause de son imprudence. Je lui ait dit qu'elle était inconsciente; elle a répondu que j'étais parano; j'ai répliqué que si elle l'était un peu plus, elle ne passerait peut-être pas son temps à se faire dépouiller. Elle est partie fermer la porte à clé en râlant un maximum... et un quart d'heure plus tard, elle s'est levée sur la pointe des pieds pour aller la rouvrir dans mon dos. J'ai mordu mon oreiller pour ne pas ressortir de la chambre d'amis en trombe et avoir avec elle une engueulade épique. Je n'ai pas pu m'endormir avant le retour des invités, à 3h du matin, et le lendemain, ma mère est partie déjeuner chez les voisins en nous laissant seuls à la maison jusqu'à l'heure de notre départ pour l'aéroport. J'ai hâte d'être aux vacances de Noël, vous ne pouvez pas savoir. 
Taux de réussite: 0% 

2. Manger correctement pendant le séjour à Toulouse
Sur le plan alimentaire, ces vacances se sont mieux passées que je ne l'espérais. Malgré ses objections initiales, ma mère a consenti a préparer des repas essentiellement à base de légumes et de poisson ou de volaille, que nous avons parfois complétés avec des soba ou des pâtes sans gluten. Pour le petit déjeuner, nous avions fait des provisions dès le lendemain de notre arrivée: les magasins bios ont commencé à fleurir dans les rues de Toulouse, et l'Auchan de Gramont a un rayon très bien fourni, ce qui nous a facilité la tâche. Comme par ailleurs nous avons mangé peu souvent à l'extérieur, au final, le contenu de nos assiettes a été assez semblable à ce qu'il est lorsque nous sommes à Bruxelles. 
Taux de réussite: 100%

3. Trier la garde-robe de Monpatelin
Depuis mon retour d'Helsinki, je me suis mis en tête de faire du vide chez moi. En juillet, je me suis attaquée à ma cuisine, et j'ai vidé trois caisses d'objets superflus. En août, je prévoyais un grand ménage dans ma garde-robe... mais allez savoir pourquoi, j'ai finalement préféré m'occuper de mon bureau et d'une partie de ma bibliothèque. Le dernier soir seulement, j'ai jeté un coup d'oeil dans ma penderie et éliminé huit robes dont j'étais certaine qu'elles ne m'allaient plus. Le reste, il faudrait que je l'essaie avant de trancher sur son sort. 
Taux de réussite: 30%

4. Tester un cours de yoga vinyasa
Je n'avais pas réalisé que je ne passerais que très peu de temps à Bruxelles ce mois-ci. Le seul jour où j'aurais pu y aller, quelqu'un a crevé deux pneus de notre voiture à coups de couteau; du coup, Chouchou a dû bosser à la maison et j'ai été particulièrement improductive (je ne sais travailler que dans le silence le plus absolu). Boulot pas fini + moral à plat = aucune chance que j'arrive à me traîner jusqu'à la place Stéphanie. Taux de réussite: 0%

5. Crocheter un col(lier)
J'avais deux patrons à tester: un col Claudine et un collier. J'ai réalisé le col en double, pour pouvoir offrir le second exemplaire. Par contre, le patron du collier est juste incompréhensible. Dommage!
Taux de réussite: 100%

6. Organiser un swap "bio"
C'est fait! Les paquets sont à envoyer pour le 20 septembre. Comme nous sommes un peu moins nombreux que d'habitude, et que les colis s'annoncent aussi plus originaux, j'ai finalement décidé de publier les compte-rendus après réception; ainsi tout le monde en profitera! Pour ma part, j'ai déjà tous les objets du paquet à destination de ma partenaire, mais je compte attendre le prochain séjour à Monpatelin pour les expédier. 
Taux de réussite: 100%

7. Remplacer la toile cirée rouge à pois blancs
...Non parce qu'elle était jolie et pas chère, mais faute de pellicule protectrice sur le dessus, elle a immédiatement commencé à déteindre à l'endroit où Chouchou et moi appuyons nos avant-bras tous les jours pour taper à l'ordinateur. Du coup, non seulement je voulais la changer, mais j'étais prête à investir un peu pour avoir du durable. Je n'avais même pas commencé à chercher que je suis tombée par hasard sur une toile cirée absolument parfaite au niveau du motif comme de la largeur (beaucoup sont en 120, or il nous faut du 140). Merci Eurodif! 
Taux de réussite: 100%

Autres accomplissements: 
- J'ai casé dans mon planning une traduction courte, sympa et totalement imprévue.
- J'ai enfin changé le layout du blog.
- J'ai bouclé ma compta pro du 1er semestre. 
- Je me suis décidée à prendre une carte Mobib anonyme.
- Mes cheveux sont de nouveau de la "bonne" couleur. 
- Je poursuis mes efforts pour réduire mes possessions matérielles. 
- Nous avons trouvé 4 géocaches (sur 7 cherchées).

Conclusion:
Un mois plein de contrariétés. Outre les rapports pénibles avec ma mère et le premier 28 août sans mon père, 3 règlements que j'attendais avant le 5 n'ont toujours pas été effectués; nous avons dû faire venir un plombier en urgence, ça nous a coûté la peau des fesses et le problème de fond n'est toujours pas résolu; mes dents et mon endométriose me causent du souci; les actes de vandalisme se multiplient dans notre quartier; mon sommeil s'est beaucoup décalé pendant les vacances et quinze jours plus tard, je ne suis toujours pas parvenue à reprendre mes horaires de boulot habituels. Heureusement qu'il a fait beau, ça a empêché mon moral de sombrer. Mais clairement, août n'a pas été mon mois le plus productif. On tâchera de faire mieux en septembre. 

12 commentaires:

Marina Kuuki a dit…

J'ai l'impression que ma mère ressemble pas mal à la tienne.
Et du coup je compatis de tout mon coeur.


Nekkonezumi (Ed) a dit…

De toute façon, avec les enfants, euh les parents, rien ne se passe mal comme on le prévoit au départ (c'est fourbe, ces machins-là) : cet été ne fut pas le meilleur pour moi non plus. Je me suis trouvée agacée par des trucs que je croyais digérés et celle des deux que je croyais inoffensive s''est avérée la plus pénible. Je crois que j'ai raté leur éducation :-D
Tout ça pour dire que je crois (j'espère, surtout ^^) que rien ne sert d'anticiper et de craindre des choses qui ne sont pas encore arrivées, spécialement quand elles sont imprévisibles vu que tout dépend de l'âge du capitaine et de la météo du jour...

Akroma a dit…

Ma mère répète aussi énormément les choses depuis le décès de mon père.
J'ai fini par ne plus m'agacer de ses redites car cela ne sert à rien (elle ne s'en rend pas compte). Cela semble la rassurer de se parler ainsi donc je répète si besoin, ou j'attends qu'elle ait poser la question plusieurs fois avant de répondre si je réalise qu'elle n'est pas prête à avoir sa réponse.

Anonyme a dit…

Pareil qe Akroma,ma mère radote,bon tant pis.C'est la vieillerie.Si ça se trouve je sucrerai les fraises aussi à son âge et j'espère que mes enfants seront tolérants avec moi...ce que je ne veux pas,c'est devenir une emmerdeuse acariâtre et tyrannique,une Tatie Danielle,là,mes gosses ont ordre de me prévenir!

Anneso

ARMALITE a dit…

Ma mère a 65 ans. Ca fait un peu jeune pour commencer à radoter. Et je peux difficilement l'ignorer quand elle me demande: "Tu fais quoi cet après-midi?" Mais quand elle me repose la question 5 minutes après, puis encore 5 minutes après, j'ai du mal à rester calme.

Akroma a dit…

La mienne a dix ans de moins ;) Peut-être as-tu besoin de temps ? Au début, ça m'agaçait aussi mais j'ai fini par me dire que je gâchais de l'énergie en m'énervant pour ça. Elle continuera à répéter, que je m'agace ou pas. Au final, c'est ma tension qui montait, pas la sienne ;)

Cécile de Brest a dit…

Quand je passe plus de 24h dans la même maison que ma mère, ça finit toujours toujours toujours en eau de boudin (pour rester polie).
Je crois que c'est la fatalité des relations parents-enfants une fois que les enfants ont grandi et pris leur indépendance. J'en ai pris mon parti (enfin, c'est ce que j'essaie de faire la plupart du temps) mais je comprends très bien ton état d'esprit.
Pour moi, l'été fut productif : déménagement/emménagement/rangement du nouvel appart.
Nouveau boulot à partir de lundi. Après 7 ans sans enseigner, la reprise risque d'être difficile.
Bon courage pour ton mois de septembre !

Miss Sunalee a dit…

Mon papa se répète beaucoup aussi. Si je m'énerve, il s'énerve aussi. Si je lui dis gentiment "papa tu l'as déjà dit", il reste calme et me dit "ah oui, ah oui". Apprendre à vivre avec des parents qui vieillissent est toute une aventure, il faut laisser derrière soi les parents qu'on a eu enfants, ceux qui étaient super actifs et qui te protégeaient. Les rôles s'inversent et il faut l'accepter. Mais c'est très dur, de mon côté, mon père n'avait que 68 ans quand il a fort changé suite au décès de ma mère. Je dis toujours que j'ai perdu mon père en même temps que ma mère.
On peut en reparler si tu veux.

Stéphanie a dit…

J'ai la chance d'avoir encore mes deux parents et j'essaie d'en profiter mais quand ma mère joue à ça j'ai envie de la tuer. Me rappeler une info que JE lui ai communiquée 3 fois. Me demander 5 fois quand je viens nourrir ses chats (à la 5e j'ai dit QUAND JE VEUX!).
Par contre chez mon père ça m'attendrit... peut-être parce qu'il parle beaucoup moins et du coup quand il se répète c'est que c'est quelque chose qui lui tient à coeur ? Je ne sais pas...

Ms Brown a dit…

Si tu as besoin d'un petit coup de main pour le patron du Collier, c'est volontiers ;)

stella a dit…

Je vois que je ne suis pas la seule à m'énerver sur ma mère quand je passe plus de 2 jours avec elle!

Elle est venue me rendre visite à Bruxelles en juillet pour mon anniversaire. J'étais contente de sa venue, mais aussi de son départ!

Elle me pose aussi 3 fois de suite la même question, n'écoute pas la réponse et et s'offusque que je m'énerve à la fin! Elle a passé son temps à me remettre mon étiquette qui dépasse ou ma bretelle qui va pas ou je ne sais quoi qui va pas mais qui ne dérange qu'elle!!

Bref, à chaque fois, je me demande comment j'ai fait pour vivre avec elle si longtemps!

ARMALITE a dit…

Ms Brown: ben je veux bien... il n'est pas très long mais je ne comprends rien! Pourtant j'ai fait plusieurs ouvrages d'après des patrons anglais toute seule comme une grande ces derniers temps, mais là... j'ai essayé en "devinant" plus ou moins d'après le résultat fini, et déjà, les explications du premier rang n'ont pas de sens et je ne vois même pas comment elle obtient ça à partir de ce qu'elle écrit...