samedi 25 mai 2013

Le meilleur moment des Imaginales 2013




Jusqu'à ce soir, la cuvée 2013 des Imaginales était très en-dessous de la moyenne. La faute à la météo qui m'avait fait renoncer à porter le costume steampunk amoureusement constitué depuis l'été dernier, nous empêchait de glandouiller dans l'herbe au bord de la Moselle avec un verre de vin ou un carnet de dessin  et poussait tous les visiteurs à se réfugier à l'intérieur de la bulle où la foule devenait légèrement intenable. Tenu dans l'espace buvette où les participants s'entassaient à trente par mètre carré plutôt qu'au large sur une pelouse baignée de soleil, le traditionnel pique-nique du samedi midi - généralement un des points d'orgue du week-end - avait déçu, déçu, déçu. Pour le dîner, et parce que j'en avais marre de manger lourd depuis 48h, j'avais réservé dans le seul restaurant bio d'Epinal avec un peu d'appréhension, craignant que ça ne soit pas trop la came des 11 personnes qui m'accompagneraient. 

Et puis au final, nous avons passé une soirée merveilleuse. La responsable de Sens et Découverte, exceptionnellement seule à la barre ce soir-là, nous avait réservé sa (petite) salle, refusant d'autres clients pour pouvoir s'occuper de nous. La nourriture était délicieuse: j'ai adoré ma crème de chou-fleur, mes galettes de tofu accompagnées de purée de navet, purée de pois cassés et pollenta aux herbes, ainsi que le thé gourmand Pêche Melba commandé en guise de dessert. Mes petits camarades non végétariens ont eu eux aussi l'air d'apprécier leur poulet au gingembre ou leur brochette de poisson sauce soja. La Princesse s'est très bien greffée à notre bande de potes qui se connaissent tous depuis des années (exception faite du dessinateur d'Andoryss, un garçon peu loquace venu dédicacer ce week-end sans ses crayons!).

La musique douce et le calme de la salle ont laissé à la conversation toute la place de s'épanouir, et je peux vous garantir qu'elle ne s'en est pas privée. On a beaucoup ri ce soir; on s'est montré des photos d'enfants et de chats; on s'est raconté des histoires de mères et de belles-mères; on s'est alarmé de la disparition rapide des abeilles et des dégâts catastrophiques que Monsanto est en train de causer à l'agriculture mondiale; on s'est échangé des souvenirs de voyage en Islande ou ailleurs; on a évoqué la vie sexuelle des huîtres mutantes et chanté à tue-tête le générique de Cat's Eyes; on s'est demandé comment des parents pouvaient avoir l'idée d'appeler leur gamin Don-Kévin ou Clitorine, et comment l'application "boîte à meuh" avait fait pour enregistrer un cri de T. Rex. Et vraiment, on n'était pas loin d'un moment parfait. Plusieurs fois, je me suis dit que j'avais beaucoup de chance de connaître tous ces gens drôles, intelligents et de bonne volonté. S'il faut ne retenir qu'un seul moment des Imaginales 2013, pour moi, ce sera ce repas où le temps s'est suspendu dans la lumière orangée et les éclats de rire partagés. 

5 commentaires:

Nekkonezumi (Ed) a dit…

CLITORINE ??? Siriously ???
(j'avoue avoir bavé sur les photos de vos assiettes, j'avoue :-))

sylvie-québec a dit…

Clitorine!!! c'est une blague j'espère ??????

Anonyme a dit…

Pas loin d'un moment parfait, en effet :)

Mélusine

shaya a a dit…

Je suis d'accord pour le temps qui était bien pourri cette année, mais bon, je retiens quand même d'avoir passé de bons moments ! (je suis la fille qu'Alice a croisé plusieurs fois, au chapeau noir)

Melle Mars a dit…

tu vois j't'avais dit que c'était cool ce resto :D