samedi 15 décembre 2012

En 2013, il va y avoir de l'action




Pour 2013, j'ai une énorme envie de changement. Je suis très heureuse avec mon amoureux et j'adore mon boulot - ce qui est déjà beaucoup, j'en conviens volontiers. Mais d'autres choses me préoccupent depuis des années maintenant sans que j'arrive à agir de manière significative dans ces domaines: ma santé (physique aussi bien que mentale) et mon rapport aux choses matérielles, pour ne citer que les deux plus importantes. La mort de mon père mi-octobre a été un sacré choc, une cassure très nette dans ma vie. Et si je ne peux pas grand-chose contre le chagrin qu'elle a engendré, j'ai envie d'en tirer du positif malgré tout: l'impulsion qui m'a manqué jusque là pour concrétiser mes bonnes intentions. 

Par ailleurs, je suis à peu près certaine que si je rumine autant mes idées noires, c'est parce que j'ai trop de temps libre. En tant que personne dénuée d'ambition et plutôt paresseuse, voire velléitaire, j'ai tendance à ne pas concrétiser plus de 10% des bonnes idées qui me viennent en tête. Je vois pourtant bien qu'être occupée, surtout par des activités qui génèrent un sentiment d'accomplissement, est la chose la plus simple et la plus efficace que je puisse faire pour rehausser mon moral. Au lieu de continuer à me laisser vivre sur ma lancée, en estimant que je suis là où j'ai toujours eu envie d'être et que ça devrait suffire à mon bonheur, j'ai donc décidé de passer à l'action. Autrement dit: me fixer une liste de choses à faire qui m'aideront à devenir moins matérialiste, plus active et plus joyeuse. 

J'ai envisagé plusieurs manières de procéder. J'ai d'abord pensé à créer un tableau d'intentions pour cette nouvelle année. Au milieu, j'aurais écrit le mot "PERSPECTIVE" en grand; autour, j'aurais dessiné une fille en train en position du lotus sur un coussin pour symboliser le fait que je veux méditer davantage, un paquet de riz brun et un avocat (parce que je veux manger encore plus sainement), un crayon et un carnet (parce que je veux me remettre à dessiner régulièrement), etc. Le problème, c'est que tout ça me semblait beaucoup trop vague. Je savais que pour obtenir de vrais résultats, j'avais besoin de projets concrets et bien définis.

Alors, comme j'étais en train de lire le second mémoire de Gretchen Rubin, j'ai envisagé de bricoler mon propre happiness project. Chaque mois de l'année 2013, je me serais focalisée sur un domaine à améliorer, et je me serais fixé cinq ou six tâches en rapport. Par exemple, pour l'alimentation, ça aurait pu être: tester 2 nouvelles recettes végétariennes chaque semaine, apprendre à cuisiner l'amaranthe, acheter une machine à pain, remplacer les goûters sucrés par une pomme, commander nos produits frais sur eFarmz, planter des herbes aromatiques dans une jardinière. Pour le blog: remodeler mon layout, apprendre à faire des Instagram moi-même, apprendre à écrire directement sur les photos, chercher un moyen de rendre le blog plus "visible", solliciter des partenariats avec des éditeurs.

Mais comme j'ai tendance à m'ennuyer assez vite, je doutais de parvenir à rester motivée en concentrant mes efforts sur un seul thème, fût-ce pendant 4 ou 5 semaines. L'idée de découper l'année en "petits" projets mensuels au lieu de prendre de "grandes" résolutions à tenir sur tout 2013 me plaisait quand même beaucoup. Je trouvais ça beaucoup plus satisfaisant de pouvoir cocher une to do list et m'auto-congratuler régulièrement; il me semblait que ça m'encouragerait davantage à poursuivre, voire à diversifier et augmenter mes efforts. 

Finalement, j'ai décidé d'adopter le projet "I Choose" d'Elise Blaha Cripe, une blogueuse DIY que je suis depuis très longtemps. Bien qu'elle n'ait pas encore 27 ans, je la trouve très "inspirante" dans sa façon d'approcher les choses. Elle ne nie pas les difficultés qu'elle rencontre dans sa vie de tous les jours (notamment quand son mari, médecin militaire, est parti 7 mois en Afghanistan); elle en parle même d'une façon très honnête, mais elle ne s'apitoie jamais sur son sort et parvient toujours à rester positive. Elle ne recherche pas la perfection: elle essaie juste d'avancer en tout. Et puis chaque fois que je la vois dans une vidéo, je ne peux pas m'empêcher de sourire avec elle tellement sa bonne humeur est contagieuse. J'admire à la fois son attitude et sa créativité. 

Chaque début de mois, Elise se fixe une liste de 7 choses à faire, en les répartissant sur les différents domaines qui lui importent à titre personnel. Comme ça, elle ne se lasse pas, et elle peut se concentrer sur les projets qui lui font envie à un moment précis. Et chaque fin de mois, elle efface l'ardoise pour recommencer à zéro. Tout ça est très bien résumé dans son "cours" en ligne, que je viens de dévorer même si j'en connaissais déjà les principaux points. Résultat: l'essayer, c'est l'adopter! Bien entendu, j'ai l'intention de documenter mes efforts ici. Je suis déjà en train d'établir mes priorités pour janvier, et de réfléchir à un moyen de les présenter sans reprendre l'auto-portrait annoté d'Elise...

14 commentaires:

Stéphanie a dit…

Je te remercie car tu m'inspires vraiment beaucoup en cette fin d'année. Si je peux t'aider avec 2-3 choses que j'ai mise en place cette année : plutôt que de me donner des objectifs en terme de recette que je ne suivais jamais j'ai décidé de manger des légumes tous les jours et si possible 2x200g et des fruits tous les jours également. Ca m'a forcé à en acheter plus, des qui me plaisaient, j'en ai découvert d'autres et j'ai improvisé sur base de ça. Au début je cuisais de grosses quantités en une fois au cuit vapeur puis les ajoutais à chaque recette. Maintenant que c'est l'hiver, je vais des grands plats avec potimarron/patidou (délicieux)/oignons/... 180°C 1h et encore 1h four éteint, ça accompagne toute sorte de plats, c'est accessible facilement dans le frigo pour les soirs de flemme (ceux ou je commandais des pizzas avant). Les points bonus c'est que j'achète mieux, je gaspille moins et j'ai perdu 15kg, ce n'était pas le but mais c'est chouette (j'avais de la marge hein).
Pour le pain je te conseille cette recette (http://thewannabecountrygirl.com/no-knead-bread/) qui ne nécessite ni machine à pain ni robot (mais quand même une cocotte) et qui fait vraiment un très bon pain ! Il faut juste prévoir de commencer la veille.

nelly p a dit…

Perso, je ne suis pas trop pour le fait de me fixer des listes de tâches à accomplir ou d'objectifs à atteindre, car si la vie fait que je ne parviens pas à en venir à bout, il en naîtra une frustration inutile et dont, du coup, je me passerais bien.

Je suis plus pour le fait de me mettre dans une mouvance fertile, d'adopter une attitude générale plus positive.

Et je mets un point d'honneur à ce que cela se répercute sur mes crises d'achats, mes fringales, etc. Tout ce qui actuellement peut me faire culpabiliser ou me sentir mal.

ARMALITE a dit…

On fonctionne tous différemment. Moi, je suis tellement feignasse que j'ai besoin de me fixer des objectifs concrets et quantifiés, sinon je reste au stade des bonnes intentions. Sur les 7 buts que je me fixerai chaque mois, je n'en atteindrai peut-être que 3 ou 4... mais ça sera toujours 3 ou 4 de plus que si je ne m'en étais fixé aucun. Je ne m'attends pas à faire carton plein à chaque fois.

Jolie Margot a dit…

Depuis quelques années j'essayais de mettre ce genre de chose en place sans succès, cette année je me suis fait aider. Pour l'alimentation et ma fatigue chronique je suis allée voir une naturopathe, une séance, résultat un mois après j'avais perdu 5 kilos sans efforts et les quelques petites choses que j'ai changé dans mon alimentation on réglé mon problème de fatigue chronique.

Ensuite, pour mon histoire et mes relations familiales je suis allée chez une psychogénéalogiste. Là le travail est beaucoup plus long et difficile, mais il y a eu d'énormes progrès, en tout cas une nette amélioration de ce point de vue dans ma vie.

Le troisième point que je voulais travailler cette année était ma relation à l'argent. Je gère hyper mal, et j'ai du mal à ma confronter aux chiffres, confronter étant le bon mot... du coup je vais voir une coach, c'est difficile, mais c'est pareil, les effets positifs sont déjà bien visibles.

Ces différentes aides mon coûté de l'argent certes, mais je vais beaucoup mieux, et ça n'a pas de prix!

ARMALITE a dit…

C'est clair: le meilleur investissement que tu puisses faire, c'est dans ton bien-être!

Lolibris a dit…

Bonjour Armalite,
J'aime beaucoup ce billet: ton analyse de la difficulté à "s'emparer" du temps libre pour faire fructifier des projets me parle beaucoup. Je regardais hier une vidéo de Margaux Motin à ses tout débuts, dans laquelle elle disait "tous les enfants ont dessiné un jour, mais la plupart ont arrêté une fois adolescents ou adultes. Moi j'ai continué." Ça me donne envie, d'une façon ou d'une autre, de reprendre le fil de¡'une créativité que j'ai laissé s'étioler.
Par ailleurs, je voulais te demander si tu pouvais nous parler un peu plus des blogs qui t'inspirent, tels que ceux mentionnés dans cet article. Pas une liste exhaustive bien sûr, mais plutôt centrée sur les blogs qui évoquent ce type de questionnements, en français ou en anglais.
J'espère en tout cas que "Le rose et le noir" continuera sur sa belle lancée et pour longtemps, car la qualité de réflexion et de rédaction de tes articles en fait à mes yeux une exception sur la blogosphère francophone.
Lolibris

ARMALITE a dit…

Merci pour le compliment :-)
Un article sur les blogs qui m'inspirent, c'est une bonne idée, oui! Surtout en cette période de l'année. Je vais y travailler pour une publication prochaine.

Anonyme a dit…

Mmmh, peut-être devrais-je songer à une "méthode" un peu plus organisée, moi qui désire aussi des changements pour 2013 :)
Pour l'heure, j'actualise tous les moins une liste des buts et envie sur le principe des "100 chose que je voudrais..." à plus ou moins long terme qui contient de tout : des souhaits de voyages, des désirs de mieux-être sur lesquels je peux travailler, des plaisirs plus personnels et des morceaux de rêves. À chaque début de mois, je la relis, annote ce que j'ai réalisé, ce qui est en cours, ce qui est abandonné pour x raisons, et rajoute des nouvelles entrées lorsqu'il y en a. (J'aimerais bien avoir 12 réalisations minimum par année, mais en 2011 et sans doute aussi en 2012 je n'en aurai que 10. Hum.)
J'hésite à me fixer des objectifs plus ciblés dans le temps, je crains un peu de ne pas les réaliser et que ça me décourage. Prendre les opportunités ou me donner les capacités comme cela vient me satisfait à peu près pour le moment.
Quoi que je puisse décider, je lirai ton retour sur cette expérience avec grand intérêt :)

Mélusine

ARMALITE a dit…

Pour le découragement, voir ce que j'ai écrit plus haut: si tu te fixes 10 objectifs et que tu n'en atteins que 4, c'est toujours 4 de plus que si tu ne t'étais pas fixé d'objectifs, donc le bilan est forcément positif!

Anonyme a dit…

Bien sûr :) Mais je me connais ^^ Enfin, je crois. Enfin, peut-être pas assez. Bref, tout cela mérite encore réflexion de mon côté... *En est à "Et si ça me permettait de moins m'éparpiller ?"*

Mélusine

EmilieSunny a dit…

C'est très positif tout ça, je suis contente de te lire dans cet état d'esprit....et je t'avoue que j'ai bien envie de me laisser tenter aussi :-)

marieatoutprix a dit…

Merci beaucoup pour cet article. J'avais voulu acheter the hapinesse project quand tu en avais parlé il y a quelques temps mais il n'était pas encore traduit. Et mon niveau d'anglais aurait rendu toute la lecteur beaucoup moins agréable. Du coup, je suis retournée voir sur amazon et il a été traduit. Je viens de le commander.
J'ai une très jolie vie dans l'ensemble (à part une chef atroce) mais il y a des choses à améliorer, notamment sur le plan de la santé. Je deviens très angoisée sur ce sujet car j'ai failli perdre un oncle l'année dernière et j'en ai perdu un cette année au même moment que ton papa. Du coup, je me dis qu'il faut que je fasse le maximum pour préserver ma santé. Certes, je ne fume pas mais j'ai 20 kilos de trop et ma boisson préférée reste le coca cola zéro (bonjour acidité et aspartame).
Bref, j'ai de quoi faire aussi.
J'attends avec impatience la suite des sujets sur le même thème...

Marie Chat a dit…

Bonjour Armalite,
merci pour tous tes posts que je trouve toujours intéressants. Celui-ci m'inspire particulièrement, car je crois avoir un profil de feignasse assez semblable au tien... L'idée de se fixer 7 ojectifs par mois me parle bien. Du coup, j'ai été voir le blog d'Elise Blaha qui est très beau. J'aimerais éventuellement acheter son cours, même si mon anglais n'est pas extraordinaire. Je comprends le blog, j'imagine que je devrais comprendre le cours. Cependant, pourrais-tu me donner quelques détails sur le contenu de ce cours? J'ai l'impression que le scrapbooking y tient une grande place et ça, ça ne m'intéresse pas du tout. Ce dont j'ai besoin, c'est de conseils pratiques pour m'aider à m'organiser et à avancer. Penses-tu que ce livre puisse me convenir?

ARMALITE a dit…

Non, le cours n'est pas axé sur le scrap, mais bien sur le fait de se fixer des objectifs et de s'y tenir. L'essentiel tient en 2 longues vidéos + 2 fichiers PDF, donc il faut comprendre l'anglais parlé (mais Elise s'exprime de façon particulièrement claire, je trouve).