lundi 1 octobre 2012

"Dessous"


La communauté juive de New York, au début du XXème siècle. Mme Feinberg tient un magasin de confection dont elle tire souvent le rideau pour recevoir ses innombrables amants. Cela ne l'empêche pas d'être très à cheval sur la moralité qu'elle souhaite inculquer à ses filles jumelles. Pourtant, Fanya va devenir l'apprentie d'une dame-docteur avorteuse qui fera son éducation scolaire et politique; du coup, elle refusera toujours obstinément d'épouser son amour de jeunesse, Sal. Quant à Esther, fascinée par les danseuses d'un théâtre de burlesque, elle commencera à travailler pour une mère maquerelle dès l'âge de treize ans avant que sa rencontre avec un agent de stars infléchisse son destin... 

Il ne faisait pas bon être une femme forte et indépendante au début du siècle dernier. En butte à l'hostilité d'une communauté bien-pensante, tour à tour rejetées par une mère hypocrite qui s'efforce de maintenir les apparences sans pour autant réussir à duper ses voisins, Fanya et Esther paieront cher leur liberté d'esprit. A travers deux beaux portraits de femmes, le "Dessous" de Leela Corman aborde avec intelligence la question de la condition féminine. Il évoque également de façon poignante les raisons qui poussent à l'immigration, et la méfiance avec laquelle sont traités sur leur terre d'accueil ceux qui ont été forcés de tout quitter. Même si l'action de ce roman graphique se situe il y a un siècle, son sujet reste tristement d'actualité. Une fiction qui a presque valeur de document historique. 

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Merci d'avoir parlé de cette oeuvre.
Je le vois souvent traîner dans les librairies mais sans être attirée.
A ma prochaine visite à la biblio, je le chope. Histoire de ne pas faire céder mes étagères...