mercredi 9 mai 2012

"Loin d'être parfait"


Ca faisait très longtemps que je n'avais rien lu d'Adrian Tomine. Un cadeau reçu de Nathalie lors de la rencontre de lecteurs chez Merrily's m'a permis d'y remédier. De cet auteur, j'ai toujours aimé le dessin en lignes claires et l'observation de la société américaine à travers le prisme de ses origines étrangères. Ben, le personnage principal de "Loin d'être parfait", est né aux USA de parents japonais, et il en fait un énorme complexe qu'il refuse obstinément de s'avouer. Il sort avec une Asiatique mais ne fantasme que sur des bimbos blanches et blondes. C'est un trentenaire perpétuellement maussade, arrogant et de mauvaise foi, doublé d'un énorme lâche qui ne sait pas ce qu'il veut et ne comprend pas son propre fonctionnement. Tout au long de ma lecture, j'ai eu envie de le secouer très fort, voire de lui coller une bonne petite beigne. De par son caractère, il incarne tout ce que je déteste chez certains hommes, à la limite de la caricature. Il est d'ailleurs amusant de constater que tous les autres personnages de "Loin d'être parfait" sont des femmes, et que chacune d'entre elles sans exception est plus mature, plus lucide et voit plus clair en Ben que lui-même. J'ignore quelle part honteuse de lui Adrian Tomine a mis dans son anti-héros (rien, peut-être, sinon ses observations du comportement d'autres Américains d'origine asiatique), mais une chose est certaine: cet homme-là est un féministe!

Aucun commentaire: