dimanche 13 mai 2012

Le bonheur, c'est simple comme un ciel BLEU




Il faisait un temps magnifique à Nantes hier. Un temps idéal pour descendre au centre-ville à pied depuis chez notre amie O&L. Un temps idéal pour, au passage, découvrir une adorable boutique vintage qui mérite bien que je lui consacre tout un billet un peu plus tard. Un temps idéal pour s'arrêter boire un Breizh Cola à la terrasse de la Maison Café, établissement à la déco intérieure 70's assez hallucinante. 






Un temps idéal pour repérer dans les petites rues du Bouffay un café rétro qui sert des brunchs et où on reviendrait bien le dimanche matin. Un temps idéal pour descendre dans les douves du château des ducs de Bretagne où les gens se prélassent sur la pelouse semée de pâquerettes ou se battent avec des épées en mousse; un temps idéal pour profiter de leur distraction afin de trouver une géocache dans la paroi ruisselante d'une alcôve. Un temps idéal pour acheter des mangas dans deux magasins différents ("Je ne me rappelle plus du titre, mais c'est une histoire de fin du monde annoncée par des gens qui viennent du futur." "Ca ne m'aide pas beaucoup; des séries sur ce thème, il doit en exister cinquante."). Un temps idéal pour photographier les nouveaux aliens en mosaïque apparus au coin des rues depuis mon précédent passage, il y a six mois. 




Un temps idéal pour faire une provision de jolies cartes chez Les P'tits Papiers. Un temps idéal pour faire découvrir à Chouchou le magnifique passage Pommeraye, encore plus beau à mon goût que les galeries royales de Bruxelles. Un temps idéal pour craquer sur les kouignettes de la maison Larnicol - framboise pour Chouchou, pomme pour O&L, ananas pour moi - et prendre en photo leurs sublimes réalisations en chocolat. 





Un temps idéal pour s'apercevoir que la géocache de la place de la petite Hollande qui n'est pas la fille de François et Ségolène a disparu et ne pas le prendre mal. Un temps idéal pour répéter dix-sept fois: "Putain, mais comme ça fait du bien de voir un ciel BLEU". Un temps idéal pour traîner au hasard dans des boutiques où l'on achètera rien en attendant l'heure d'aller dîner. Un temps idéal pour qu'O&L nous fasse découvrir la crêperie où elle allait manger avec ses parents quand elle était petite; un temps idéal pour y savourer une galette du chevalier garnie de saucisses au Muscadet, de fromage de Sainte-Croix et d'oeuf tout en sirotant un cidre doux Val de Rance sublimement fruité; un temps idéal pour décider que non, on n'a pas la place de prendre une crêpe sucrée en dessert. 

Un temps idéal pour s'engouffrer dans la Fnac dix minutes avant la fermeture afin d'y tuer un peu de temps avant le début de la séance de cinéma; un temps idéal pour en ressortir avec une bédé inconnue jusque là mais à la couverture très attirante. Un temps idéal pour se marrer comme des baleines devant "Le prénom". Un temps idéal pour arriver à l'arrêt du bus de nuit qui ne passe qu'une fois par heure et s'apercevoir que le prochain est dans 7 minutes. Un temps idéal pour rentrer chez O&L et se faire un petit Formose avant de se coucher heureux, le coeur gonflé de soleil, d'amitié, de rire et de douceur de vivre. 

La Maison Café, 4 rue Lebrun, 44000 Nantes
Les P'tits Papiers, 2 place Félix Fournier, 44000 Nantes
Maison Larnicol, 22 rue de la Fosse (passage Pommeraye), 44000 Nantes
Crêperie Ste-Croix, 11 rue Ste-Croix, 44000 Nantes

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Hiiiiiii ! (Pardon, c'est Nantes, ce n'est rien...)
Un billet plein de bonne humeur qui fait plaisir à lire : )

Mélusine

marieatoutprix a dit…

Que de souvenirs pour moi tout ça. Combien de fois ai je travesé, pris des verres, flané dans les endroits que tu décris. Je crois que j'ai réussi à convaincre Monsieur de venir s'y installer dans quelques années. Qu'est ce que j'aime cette ville !