lundi 30 janvier 2012

Les P'tits Chefs



Installé depuis mai dernier entre la place de la Liberté et l'avenue de la Gare, ce restaurant tenu par deux frères s'est déjà taillé une excellente réputation pour sa cuisine raffinée et ses prix raisonnables. N'écoutant que notre estomac intégrité bloguesque, Chouchou et moi sommes allés le tester samedi midi.

Dans une salle de 25 ou 30 couverts, dont mon père qualifierait la déco beige et brun de "sobre et de bon goût", nous avons découvert la carte et ses différentes déclinaisons. Menus à 27, 33 et 40€ offrant chacun le choix entre 2 des 6 entrées, plats et desserts par ailleurs proposés séparément; formule à 16,50€ avec un plat du jour et un dessert le midi, mais surtout menu surprise à 19€ le soir, qui doit permettre au cuisinier d'écouler les ingrédients des plats ayant eu moins de succès ce jour-là tout en permettant aux curieux de faire un bon repas sans se ruiner. Je trouve que c'est une excellente idée.

Chouchou et moi avons tous deux opté pour le menu intermédiaire et choisi systématiquement des plat différents. En entrée, pour lui des rillettes de saumon à l'aneth servies sur un carré d'ardoise plat, pour moi un millefeuille tomates/ricotta aux éclats de truffe présenté dans une assiette ronde et blanche plus traditionnelle. Le dressage est joli, et on sent bien le goût de la truffe, mais je trouve dommage que le cuisinier ait choisi de faire une couche épaisse de chaque ingrédient plutôt que deux fines; le plat aurait été plus subtil et aurait mieux mérité son nom.




En plat principal, pour Chouchou une daurade et sa julienne de légumes, pour moi un mignon de porc et sa polenta crémeuse aux girolles. Les portions sont d'une bonne taille, ni minuscules ni trop copieuses, de quoi garder un peu de place pour le dessert à la fin. Par contre, je déplore qu'elles soient servies avec une pauvre baguette sèche: un bon pain aux céréales, ou quelque chose d'un peu sophistiqué eût été le bienvenu. J'ai pris du vin rouge, de la seule sorte proposée au verre - un Estérel honnête mais pas bouleversant; dommage qu'il n'y ait pas plus de choix. Bon point, en revanche, pour le prix modéré des bouteilles ainsi que pour le service souriant et rapide, mais pas envahissant.



En dessert, bavarois aux fruits exotiques pour Chouchou, fondant au chocolat avec coeur de chocolat blanc pour moi. Je cale avant la fin. Petit tour aux toilettes: elles sont grandes et très propres, équipées de tout le nécessaire pour se laver les mains et d'un détecteur de mouvement qui évite d'avoir à manipuler l'interrupteur (oui, je sais, mais c'est important les toilettes!). Nous réglons l'addition sans mauvaise surprise et sortons très contents de notre repas. Une bonne adresse où déguster de la cuisine classique mais savoureuse dans une ambiance calme.


32, rue Gimelli
83000 TOULON

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Apparemment "le resto des artistes" ne vous a pas inspiré.

Sparke

Cécile de Brest a dit…

Je vois très bien où se situe ce quartier, si j'ai l'occasion d'aller faire un tour dans le Sud, je m'arrêterai sûrement dans ce restaurant : tes photos me mettent l'eau à la bouche !

ARMALITE a dit…

Sparke: On sortait de la gare SNCF, on était affamés, c'était plus près et très chaudement recommandé par un ami :-) Mais je garde le Café des Artistes pour une autre occasion, peut-être dès demain midi!

ARMALITE a dit…

Cécile: un peu plus bas, ne manque pas de faire un passage à la librairie Contrebandes qui a de pures merveilles pour les enfants (et les adultes amateurs de bédé).

Anonyme a dit…

Je ne te reproche pas du tout ton choix et je note moi aussi cette adresse, car en effet les photos sont appétissantes.

Sparke

Cécile de Brest a dit…

Je note l'adresse de la librairie !