dimanche 22 janvier 2012

Les choses que je pourrai faire quand Scarlett ne sera plus là


- Dormir sans être réveillée trois ou quatre fois dans la nuit par des miaulements déchirants.
- Changer mon canapé pour prendre un convertible digne de ce nom, et pouvoir inviter des gens à coucher à la maison si nécessaire.
- Arrêter d'utiliser une alèze en guise de couvre-lit, et investir dans de jolies parures de draps.
- Porter de nouveau des vêtements noirs.
- Ouvrir grand les fenêtres pour aérer l'appartement.
- Partir en vacances sans me soucier de savoir si sa gardienne sera disponible à cette période; du coup, ne pas hésiter à partir plus souvent ou à l'improviste.
- Investir ailleurs les sommes extravagantes que je laisse au véto contre des consultations en urgence ou des boîtes de nourriture anti-urée.
- Installer une petite bibliothèque supplémentaire dans le coin actuellement occupé par la litière.
- Me promener pieds nus dans l'appartement sans redouter de marcher dans une flaque de vomi.
- Inviter à dîner les amis allergiques aux poils de chat.

Allez, Bastet, un bon mouvement... J'en peux plus, là.

9 commentaires:

funambuline a dit…

j'avais deux chats, puis j'ai dû déménager, dans un lieu où il m'était impossible de les emmener. Je leur ai trouvé deux adoptant amoureux des chats et je sais qu'ils sont très bien où ils sont, mais c'était déchirant.

Depuis 4 ans maintenant, je n'ai plus de chat, et même si parfois une présence féline me manque, la litière, la nourriture, le véto, les poils, ne pas pouvoir partir à l'improviste, etc, ça ne me manque pas du tout. Je ne reprendrai plus jamais d'animal quel qu'il soit.

Je suis peut-être sans coeur, mais à ta place j'aurais craqué depuis longtemps et demandé au véto de mettre fin à ses/mes souffrances. Mais tout le monde sait que je suis une horrible personne alors bon.

Fiorile a dit…

Hello la belle, je sais à quel point avoir un animal (ou plusieurs) peut devenir une contrainte, néanmoins quand ils s'en vont notre tristesse est si intense, que tous les désagréments qu'ils provoquent sont vite oubliés, j'ai un chien qui a maintenant 13 ans et malgré les petits ennuis liés à l'âge, je ne pourrai m'en séparer que le coeur gros gros gros..... courage....profites des bons moments tant qu'il y en a....

ARMALITE a dit…

Honnêtement, là, je peux te prédire que le soulagement l'emportera sur la tristesse...

Ladypops a dit…

Est-ce que quand elle est en pension elle réagit comme ça aussi ?

Parce que vous pourriez, quelques jours par mois l'envoyer dans une jolie pension, un truc bien. Ça vous permettrait de dormir, de vous détendre et du coup, tout le monde serait plus calme... oui, ça coûte encore des sous... :( c'est juste une idée qui m'est venue comme ça. Je ne sais pas ce que valent les pensions en Belgique...

ARMALITE a dit…

Non, parce que d'un part comme c'est un chat d'appartement elle n'est pas vaccinée, d'autre part vu son grand âge et ses dispositions névrotiques, la sortir de son environnement habituel n'est pas une bonne idée.

Isa a dit…

J'ai parfois l'impression de n'avoir pas de cœur quand j'entends mes enfants me réclamer un animal, mais à te lire, je me dis que je fais bien de ne pas céder (même si je voulais un animal moi aussi à leur âge). Je ne parle pas seulement des problèmes que tu traverses actuellement, mais de tout le côté intendance, départ en vacances etc. J'élève déjà deux enfants, je ne me vois pas élever un chat ou un chien en plus.

ARMALITE a dit…

C'est clair qu'après Scarlett, je n'aurai plus jamais d'animaux à la maison. Ca me manquera, mais tant pis, c'est devenu vraiment trop contraignant. J'avais une vie très sédentaire il y a 16 ans quand je les ai adoptées, Copernique et elle, ce n'est plus le cas maintenant.

Marine a dit…

J'espère que t'arrives quand même à lui donner encore un peu d'amour dans sa fin de vie si difficile. Parce que j'imagine que pour elle non plus ça ne doit pas être drôle. :(

ARMALITE a dit…

Ne t'en fais pas, elle n'est pas maltraitée et elle a encore des tas de câlins même si on râle beaucoup.