mardi 31 janvier 2012

J'aime pas (non plus) le cinéma


Au chapitre des aveux culturels embarrassants: en fait, j'aime pas non plus le cinéma.
Je déteste les films de guerre, les films d'horreur et, globalement, tout ce qui contient de la violence trop explicite. J'en fais des cauchemars pendant des semaines, raison pour laquelle je n'ai pas accompagné Chouchou voir le Millénium de David Fincher alors que j'aurais bien aimé revoir les rues de Stockholm.
Je suis mauvais public pour les films comiques. L'humour franchouillard un peu beauf ne passe pas bien avec moi, mais l'humour anglais snob à la Monty Python ne me fait pas rire non plus.
Dans l'ensemble, les comédies romantiques me donnent l'impression que mes neurones se suicident en masse tels des lemmings se jetant du haut d'une falaise. Tous ces clichés insupportables sur les femmes, ça me donne envie de gerber.
Les films d'action m'ennuient à crever. Les effets spéciaux à 3 zillions de dollars ne m'épatent pas, et je serais ravie de ne plus voir une seule poursuite en bagnoles ruineuses jusqu'à la fin de mes jours.
Les films trop intellos ou trop expérimentaux m'endorment irrésistiblement. Je refuse de faire semblant que je comprends quoi que ce soit aux délires de David Lynch, et encore plus que je les apprécie.
Bref, peu de genres trouvent grâce à mes yeux.
Et puis, le prix des places de cinéma de nos jours... On a dépassé la barre des 10€, là. Pour visionner, une seule fois, un truc dont je ne suis même pas sûre qu'il va me plaire.
Et puis j'ai toujours trop chaud ou trop froid dans les salles, et je trouve le son trop fort.
Et puis rester deux heures devant des images imposées, que je dois ingurgiter à un rythme sur lequel je n'ai aucun contrôle: dans une grande majorité de cas, ça me gonfle. Moi, j'aime les créer dans ma tête, les images, et prendre mon temps pour les savourer ou, au contraire, passer rapidement dessus si j'ai envie. Neuf fois sur dix, les adaptations de romans que j'ai aimés me sont une pure torture.
En fait, chaque jour qui passe, je me rends davantage compte que les mots écrits sont ma relation la plus privilégiée au monde. Si ça ne tenait qu'à moi, ils seraient presque la seule.

17 commentaires:

Cécile de Brest a dit…

Je ne vais quasiment plus au cinéma. Pas pour les mêmes raisons que toi mais par manque de temps, d'envie... Et le prix est clairement prohibitif. Notamment lorsque l'on est une famille de 4 et qu'on a décidé d'aller tous ensemble au cinéma. La dernière fois, on s'en est sorti pour 45 euros, j'étais scandalisée !!
Et j'aime de plus en plus voir les films chez moi, dans mon canapé, je peux mettre sur pause quand je veux pour aller au petit coin ou chercher un truc à grignoter. Le vrai confort, quoi !!

Isa a dit…

Je ne pourrais me passer du cinéma, même si je n'y vais plus que rarement, prix de la place + prix de la babysitter oblige. On en est souvent réduits à regarder les films en DVD à leur sortie, comme Cowboys & Aliens dimanche soir (sympa, d'ailleurs).
Par contre, je te rejoins complètement sur les films d'horreur, moi aussi, ça me file des cauchemars pendant des semaines. Idem pour certains thrillers, et tu as bien fait de passer ton tour pour Millenium, je ne me suis pas encore tout à fait remise de la version suédoise, même si elle est franchement excellente.

Ness a dit…

J'arrive depuis peu à me poser devant un film, mais le cinéma, je ne peux pas. C'est un loisir de luxe qui ne satisfait pas aux exigences du luxe. A chaque fois que je vais au ciné, je peste sur la température, la propreté, le bruit. L'une des dernières fois: le film qui démarre mal (on a que la moitié de l'image) dans la plus grande indifférence et il faut que les 3/4 de la salle s'en aille à la recherche d'un employé du ciné (ce qui prend 20 minutes). Une fois qu'on a passé le gichet et payé le ticket hors de prix, plus personne ne se préoccupe de ce qui peut arriver.
Et j'avoue ne pas faire la démarche d'aller dans de petites salles qui proposent autre chose...
En fait, je vais au ciné 3 fois par an.
(en voilà un beau commentaire qui fait que râler :-) )

Vanilla a dit…

une amoureuse du cinéma, je ne pourrai pas m'en passer. Pour éviter les coups du ciné trop cher, j'ai une carte d'abonnement, alors qu'avant je ne serai jamais sortie d'une salle si le film ne me plait pas maintenant je le fais lol donc j'ai aussi le contrôle comme tu dis. Mais surtout je fais pas dans les grand cinéma, l'ambiance, la foule j'aime pas trop je préfère les petits cinéma, tu as l'impression d'être un peu à la maison surtout lors de la dernière séance celle que je préfère presque personne dans la salle, tu peux vraiment choisir ta place c'est top.

La princesse a dit…

Je n'aime pas le lieu non plus...Trop grand, trop chaud, plein d'odeurs desagreables, de pubs ineptes avant les bandes annonces et imposées, le son bien souvent trop fort. Et puis franchement, 10 euros pour ça, en général, je prefere acheter un livre !

Mais de temps en temps...J'ai quand même envie d'aller voir Millenium.

Par contre, j'ai vraiment horreur des films d'horreur. Tiens, je devrais faire un billet la dessus. (pas taper !! )

Rose a dit…

J'aime ca, je kiffe aller au cinoche. Si le prix était moins élévé (même si on paye moins cher en tant qu'étudiant ou mineur/- 26ans), j'irais tous les jours. Non, sérieux, aller voir un film au ciné, avec mon copain, avec pour lui ses pop-corn et mes M&Ms, devant un bon film, c'est le pied ! Par contre, quand le film est moins bien ,c'est plus long mais bon... Hors de question de sortir du ciné avant la fin alors que j'ai payé et tout ca. BREF. Par contre, y'a un genre de film que je n'aime pas et qui me fout les boules alors que plus jeune j'en regardais, mais c'est les films d'horreur... Haha. Quand je vois des bandes d'annonce genre Paranormal Activity, ca m'fout déjà les frousses, donc bon. Même si ca fait du bien de flipper parfois. Hi !

Kimie a dit…

Moi non plus, le cinéma ce n'est pas forcément ma tasse de thé, pour toutes les raisons que tu as citées.

Mais bon, de temps en temps, histoire de sortir et de s'aérer l'esprit, je ne dis pas non ! Mais alors pas un film violent, pas un film d'action où il n'a pas d'histoire mais uniquement des voitures qui se poursuivent, pas un film auquel je ne comprends rien, bref ! Difficile, quoi !

En fait, quand je vais au ciné, ce n'est pas pour me prendre la tête mais pour me divertir et passer un bon moment ! Donc en général, c'est les (bonnes si possible) comédies qui l'emportent !

Sophie a dit…

Uniquement pour le plaisir de vous contredire, moi j'aime bien le ciné.
J'aime y aller avec des copines et glousser comme une poule en les attendant faire "Hhaaaa" quand le loup apparait dans Twilight. J'aime y aller avec l'homme car je sais que pendant la séance, il ne répondra pas au téléphone, ne laissera pas la lumière allumée, ne me parlera pas de sa réunion de boulot etc non, au ciné, il se tait et se concentre sur le film (pour rentabiliser sans doute :-))
Finalement, si le film est mauvais, je passerai mon temps à le chauffer et à lui rouler des pelles comme quand j'avais 14 ans, ce qui m'amusera beaucoup de toutes façons... Je regrette de ne pas y aller plus souvent, en général plus par manque de temps et par inadéquation du programme avec mes envies que par désamour du cinéma. ça garde un côté magique pour moi... Je recommande à tout le monde le ciné en Inde, une expérience hors du commun :-)

Anonyme a dit…

Ah et aussi: j'évite comme la peste les Megarama et autres multiplexes: je vais le plus souvent dans mon petit ciné de quartier à Asnières où même Bertrand Tavernier est venu assister à un débat sur son(super)film La princesse de Montpensier.Les salles sont de taille moyenne t les films en VO.

ANNESO

Sarah a dit…

Moi je ne peux pas m'en passer, mais je suis très bon public (pour les grosses merdes américaines comme pour les films d'auteurs hongrois ou les films d'horreurs tordus asiatiques) et j'ai un abonnement illimité. Mon seul gros hic: les imbéciles qui peuplent les salles.
Combien de séances complètement gâchées à cause d'un groupe d'individus qui s'amusent à beugler toutes les 5 minutes (Source Code), d'une femme qui ne comprenait RIEN au film et posait d'incessantes questions à son mari (Eastern Promises), de gens qui te menacent parce que tu demandes le silence (oh, tellement...), et puis ceux qui mangent des chips la bouche ouverte juste derrière toi, qui font des commentaires débiles à voix haute, qui jouent avec des emballages en alu ou en plastique, qui puent, qui téléphonent ou qui pissent dans la salle (bon ça j'avoue c'est arrivé qu'une fois, mais ça fait bizarre)
Parfois je sais pas si c'est moi qui suis anormale/misanthrope ou si effectivement y'a un problème quelque part...

Mélanie a dit…

C'est curieux que tu ne cites pas ce qui est pour moi l'argument massif anti-ciné : la foule, le bruit des mangeurs de pop-corns, les gens qui bavardent derrière toi quand tu essaies de suivre le film, etc. Du coup j'ai tendance à y aller le matin pour être plus tranquille.

En revanche, le fait de n'avoir aucun contrôle sur les images, je le ressens comme salutaire. Chez soi, il y a toujours tellement de distractions, tellement de choses à faire, que j'ai de plus en plus de mal à rester concentrée plus de dix minutes d'affilée. Au ciné, pas le choix, pas de tentations, donc tu décroches de tout et tu t'immerges à fond. J'y vais beaucoup moins qu'avant, mais ça reste clairement pour moi la meilleure manière d'apprécier un film.

Anonyme a dit…

Je ne suis pas cinéma, et ce depuis des années. (Ça fait plaisir de voir que je ne suis pas la seule au fil des commentaires ^^°)
Si malgré tout je m'y rends, je suis cataloguée comme "pénible", celle qui veut bien faire une soirée cinéma avec des amis mais à la salle d'art et d'essais et en VO si possible, et je me reconnais bien dans tes réactions face aux différents genres de films :)
Il y a quelques jours, des copains ont organisé une sortie "Millenium". Au Kinépolis. Du son bien trop fort, un écran si grand que j'ai eu mal à la tête à devoir sans cesse faire naviguer mon regard d'un bout à l'autre. (Parenthèse : je m'attendis à pire, par rapport au livre. Mais je reste la pénible, celle qui sort d'une adaptation en ronchonnant que non, ce n'étaient pas "ses" personnages ni "son" cadre.) Toutes les personnes qui entraient dans la salle avaient les mains prises par le pop-corn et les sodas qui sont une des raisons de ma faible fréquentation. J'ai eu l'impression de ne pas être à ma place.
Le cinéma n'est pas mon monde. Définitivement. (Par contre, qu'est-ce que le théâtre me manque...)

Mélusine

funambuline a dit…

Je vais au cinéma plusieurs fois par mois.
Je peux voir 4 films d'affilée avec un grand plaisir.
Je vois des films "intellos", "du Sud", des documentaires, des films d'auteur, des films expérimentaux (quoiqu'ils soient rares en salle), des films d'animations, des films d'action, des blockbusters, de films en noir/blanc, des films muets, des films en 3D, des films de fille, des films de mec, des films pour enfant.
Des films que je sais que je vais adorer, des films que je sais que je vais détester (éviter ces salles-là quand j'y suis), des films dont je ne sais rien.

Ces deux heures dans une salle obscure, avec une excellente image, de celle qu'il est impossible d'obtenir ailleurs, même avec le meilleur matériel imaginable, avec un son qui enfin prend toute sa dimension, sont ce que j'ai trouvé de mieux pour m'évader. Et réfléchir. Et faire marcher mes neurones critiques et analytiques.

En deux heures, voir les cadrages, le montage, le son, la musique, le jeu des acteurs, la construction narrative, le rythme qui s'en dégage, c'est une gymnastique cérébrale qui m'enchante. Je vais d'ailleurs souvent voir les films que j'ai préféré plusieurs fois, vu que j'ai été happée la première fois et que mon cerveau analytique a été forcé sur OFF. Preuve d'un excellent film en général.

J'ai donc un abonnement illimité, qui me coûte environ 30 euros par mois, et pourtant j'ai un petit budget, mais ces 30 euros payés en début de mois, me permettent des week-ends "gratuits" en fin de mois.

Bref, j'aime le cinéma. Et je ne pourrai plus jamais vivre dans un lieu où il n'y a pas au moins une ou deux salles à la programmation intéressante.

funambuline a dit…

(j'ai mis du temps à commenter, mais il fallait que je le fasse :-P )

ARMALITE a dit…

Fun: Ah mais je comprends qu'on puisse aimer... T'as vu avec qui je vis? ^^ Juste, moi, c'est pas ma came.

funambuline a dit…

@ Armalite : j'avais bien compris, d'autant plus que c'est mon cas pour la musique ;-)

@ Sarah : je choisis mes séances, de préférence la semaine et en après-midi, dès que possible, ça évite bien des envies de meurtres de spectateurs de merde. (oui, on peut être un mauvais spectateur)

ElanorLaBelle a dit…

Moi je pourrais vivre DANS un cinéma tellement j'adore ça. J'avoue par contre, que, si je suis amoureuse du cinéma près de chez mes parents (cad en pleine campagne, une petite salle, une programmation éclectique, des tarifs honnêtes et des courts métrages à la place de la pub, le rêve quoi), je passe honteusement beaucoup de temps dans les Gaumont de france. La facilité (et l'économie) de la carte illimitée...