lundi 26 décembre 2011

Vacances de Noël 2011, jour 4: déballage, outrage et comatage


Au programme de dimanche:

- Réveil tôt, beaucoup trop tôt après une (courte) nuit passée à écouter ronfler Chouchou qui traîne un gros rhuBe.

- Déballage des paquets entassés au pied du sapin par deux enfants surexcités. On note la présence d'un camion de police en Lego, du jeu Skyander pour la Wii et d'un superbe déguisement d'astronaute avec casque qui parle. Jalouse je suis; y'avait pas de jouets comme ça quand j'étais petite!

- Ablutions et habillage au ralenti pour tout le monde avant de se rendre chez mes parents pour le déjeuner de Noël traditionnel.

- Deuxième séance de déballage de cadeaux qui met à jour, entre autres choses, un monstrueux commissariat de police en Lego. Je m'inquiète pour l'avenir professionnel de Cahouète.

- Outrage généralisé à la faune haute-garonnaise. En plus des restes de foie gras de la veille, nous faisons sa fête à un délicieux civet confectionné avec le lièvre abattu par mon père. Quelques tagliatelles en accompagnement, un peu de Tautavel pour arroser le tout, trois ou quatre bouts de fromage parce que ce serait dommage de ne pas finir le vin, du coup non merci je ne prendrai pas de bûche... "Mais c'est une mousse poire-caramel, je te jure, c'est que de l'air!" Bon, ben une toute petite tranche alors.

- Comatage sévère sur le canapé, entrecoupé de séances de lecture. J'arrive quand même à finir "Les enfants des cornacs" et à descendre la moitié du premier des deux bouquins offerts par Soeur Cadette la veille.

- Dîner d'un reste de soupe. Non, je ne veux pas finir la bûche. Non, vraiment non.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Et avec tout ça, tu ne nous as pas dit comment ton écharpe a été accueillie ! ;)

Mélusine

ARMALITE a dit…

Bof, ma mère fera toujours semblent d'être contente de toute façon... Je ne sais pas trop ce qu'elle en a pensé vraiment.