mercredi 14 décembre 2011

And then there was a scarf, a blue-grey scarf


J'espérais avoir terminé l'écharpe au crochet pour ma mère avant de descendre à Monpatelin, mais la panne d'oreiller d'hier a un peu compressé ma dernière journée de l'année à Bruxelles. Du coup, j'ai pris mon ouvrage non terminé avec moi dans le TGV ce matin, et sitôt ingurgitée ma dose de magazines féminins de plus en plus consternants, je l'ai sorti de ma petite mallette pour finir mon dernier rang - cet immense dernier rang dont je ne voyais pas le bout. Pourtant, il a fini par arriver. Je ne savais pas comment j'étais censée terminer, alors j'ai improvisé en "faufilant" le bout d'angora qui restait dans les mailles du dessus pour le faire disparaître. J'avoue que je suis assez contente du résultat. Evidemment, si on l'examine de près, ce n'est pas régulier, d'autant que la laine employée est loin d'être lisse et forme des sortes de noeuds naturels par endroits. Mais quand même, une fois portée, ça ne donne pas trop mal.

Pour celles que ça intéresse, j'ai utilisé de l'angora coton de la marque Rowan et un crochet n°6. Cette écharpe est très simple à réaliser: il suffit de monter une chaînette de 120 cm de long, puis de tourner autour en faisant une première rangée de brides simples, une seconde rangée de 2 brides doubles dans chaque maille du premier rang, et une troisième rangée de 2 brides doubles dans chaque maille du deuxième rang. Le doublement des mailles aux rangs 2 et 3 est ce qui produit cet aspect volanté du plus bel effet (c'est mon avis, et je le partage). En tout, il m'aura fallu environ 20h pour finir cette écharpe, mais je sais que ma prof n'en met que 6, donc pour une crocheteuse expérimentée, ça doit aller assez vite.

Je suis fan de la couleur, et ravie d'avoir terminé ce premier ouvrage au crochet. J'ai éprouvé une vraie satisfaction à manier la laine et à sentir l'écharpe grandir entre mes mains; c'était comme une sorte de méditation manuelle. J'étais obligée de rester concentrée sur ce que je faisais, et en même temps, la nature mécanique de mon travail me permettait de me vider la tête. En plus, je me suis rendu compte que c'était vraiment un parfait moyen d'occuper toutes ces heures que je passe chaque mois dans le train, vu que je suis incapable de bosser ou de lire de "vrais" livres avec du monde autour de moi. Crocheter sera beaucoup plus sympa que somnoler, et ça me décalera moins niveau horaires pendant mes séjours à Monpatelin. Que du bonheur, donc. Reste juste à espérer que l'écharpe plaise à ma mère!

15 commentaires:

Madi a dit…

Waw!!!Trop joli!Si je voyais la même en magasin, je l'achèterais direct...

ARMALITE a dit…

Ah, c'est gentil, j'avais peur de ne pas être objective!

Anonyme a dit…

Très beau rendu, la couleur est jolie et la forme volantée rend bien. Je suis sûre que ta maman sera ravie :)
J'ai eu le même constat "d'apaisement" avec le tricot *Cherche un nouveau projet afin d'éviter d'avoir 36 écharpes* et une tentative d'apprentissage du crochet est prévue chez moi pour 2012. Un tel résultat alors que tu débutes est plus qu'encourageant ! *A hâte*

Mélusine

noisette a dit…

L'effet volanté fait très nana et j'aime. Bravo!

Isa a dit…

Tu m'as perdue quelque part entre entre tes brides simples et tes brides doubles, mais le résultat est magnifique, vraiment. J'aime beaucoup l'aspect volanté, et tu n'es pas toute seule à partager ton avis, du coup ^^
En revanche, même si le tricot et le crochet sont décidément des choses auxquelles je ne comprends rien, je te rejoins totalement sur le côté "méditation manuelle". C'est exactement ce que je ressens quand je brode. Et quand je veux écrire, mais qu'aucune idée ne me vient, je prends mon ouvrage et je brode quelques rangs, le temps que ma muse revienne... ou pas. Mais, dans ce cas-là, ce n'est pas grave, je n'ai pas l'impression d'avoir perdu mon temps.
En tout cas, j'ai hâte de voir ce que tu vas nous tricoter ou nous crocheter par la suite !

ARMALITE a dit…

J'ai déjà attaque un petit Totoro blanc en cours, mais je ne sais pas si j'arriverai à le continuer sans l'aide de ma prof pour décrypter les instructions, on verra!

Ness a dit…

Tu es sûre que tu vas pouvoir la retirer de ton cou pour l'offrir? :-) Elle est vraiment magnifique.

ARMALITE a dit…

Je t'avoue qu'en me voyant avec j'ai eu un instant d'hésitation!

Akroma a dit…

Elle est très réussie ! Félicitations :) Ce sera un beau cadeau. Surtout quand c'est fait avec amour ^^

la viking a dit…

Elle est vraiment très belle. <3

Sylvie a dit…

Quelle belle écharpe ! Ca me donne envie de me remettre aux activités manuelles. Moi, c'est le point de croix qui me vide la tête, mais en voyant ce que tu as réalisé, je me remettrais bien au crochet... Bon séjour plus au sud !

ARMALITE a dit…

Le point de croix, ça me plaît beaucoup, mais je doute d'avoir la patience, et surtout, mes yeux ne supporteraient pas...

Cécile de Brest a dit…

Je la trouve superbe !

maerie a dit…

J'adore; elle est superbe! Je m'en étais fais une avec un volant simple il y a quelques années et j'avais envie de m'en refaire une double depuis quelques temps...tu attises mon envie! En tout cas bravo ! (et je suis parfaitement d'accord avec le coté vidange de crâne de ce genre d'activité)

Sophie a dit…

Impressionnante... again!