vendredi 16 septembre 2011

Stockholm: the good and the bad



Good: le voyage sans histoires. Réveillés à temps, bus et train à l'heure, vol pépère, arrivée dans le minuscule aéroport de Bromma, mangé sur place un plateau de maki très convenable, pris un taxi qui roulait tout peinard et ne nous a pas escroqués.

Bad: les prix au Starbucks de Zaventem. Plus de 5 euros le petit chocolat chaud à emporter, vraiment? Vous utilisez de la poudre d'or à la place du sucre?

Good: notre hôtel, la plus vieille auberge de Stockholm, situé dans un grand parc au nord de la ville. Un peu excentré, mais très joli et beaucoup plus abordable que les hôtels design des quartiers branchés qui me faisaient envie à la base.

Bad: 150 euros la nuit, quand même (petit déjeuner compris). Et le wifi gratuit dans les chambres? Il ne marche pas. Je rédige ce post assise en tailleur sur un canapé dans le hall. Contente je ne suis pas.

Bad: les tickets de bus et de métro ne peuvent pas être achetés à bord. La seule épicerie du quartier (Ica) qui en vendait était en rupture, et l'employé s'est montré limite poli avec nous. Non, il ne savait pas où nous pouvions trouver des tickets. Dans un autre magasin, sans doute. Lequel? Aucune idée. Du coup, nous sommes descendus à pied jusqu'à la station de métro la plus proche. Qui ne l'était pas tant que ça.

Bad: une carte de 8 voyages prépayés coûte plus de 20 euros. Bon, ben on va beaucoup marcher pendant ces cinq jours, hein. Ca tombe bien, je suis tellement grosse en ce moment que je ne me supporte plus en photo.

Good/Bad: sur les 5 géocaches tentées, nous n'en avons trouvé que 2. Mais les fiches uniquement en rollmopsien, ça limite un poil la compréhension des indices, et les Muggles partout, ça ne facilite pas les recherches. Ne me regardez pas comme ça les gens, je palpe ce panneau de signalisation et l'examine sous tous les angles parce que je sens qu'une grande histoire sensuelle est en train de démarrer entre lui et moi. Le fameux charme suédois, sûrement.

Bad: en plus, il pleuvait par intermittence. Ca ne nous a pas beaucoup changé de Bruxelles. Ouvrir parapluie, faire 100m, refermer parapluie, faire 200 mètres, rouvrir parapluie...

Good: bien qu'ayant déambulé un peu au hasard pendant cette première après-midi, nous avons réussi à faire un brin de shopping sympa. Enfin, je. Dans mon panier: d'adorables brols de cuisine hyper bon marché de chez Lagerhaus, où j'avais déjà fait une razzia à Malmö il y a 3 ans; un vernis de chez Face, marque locale qui possède plusieurs boutiques en Suède mais aussi à l'étranger (oui, vous aurez droit à un article illustré dans les jours qui viennent); un bonnet en grosse maille beige de chez Urban Outfitters (installé ici dans un ancien cinéma carrément somptueux); un essuie-mains Moomin rouge et rose; quelques articles de papeterie colorée Ordning&Reda; un T-shirt H&M génial que j'avais déjà en vieux rose et qui, soldé à - 50%, ne coûtait plus que 5 euros. Bref, des bricoles pas ruineuses mais avec lesquelles je me suis bien fait plaisir.

Bad: le Hard Rock Café. Là-bas, ils passent du R'n'B et de la dance; il n'y a pas de Cobb Salad sur la carte et le Rock Shop n'est qu'un misérable corner où on ne peut rien toucher ni essayer. Mais que fait la police? Sans doute est-elle occupée à donner un avertissement aux employés d'Ica pour non-assistance à touristes pleins de bonne volonté, ou à surveiller les étrangers chelous qui rôdent autour des panneaux de signalisation locaux.

Good: des galères avec Chouchou, c'est toujours dix fois plus amusant que le meilleur parc d'attractions du monde avec n'importe qui d'autre. Et aujourd'hui, il fera soleil sur Stockholm; nous ne nous serons pas levés à 5h30 et nous pourrons bien profiter de nos déambulations, youpi!

3 commentaires:

Arielle a dit…

Pour le rock, c'est au Kelly's qu'il faut aller (près de Gamla Stan): un peu mal famé, mais la bière la moins chère de Stockholm et on mange décemment pour peu... Nous aimions bien cet endroit ;)

Les hôtels abordables n'existent pas dans cette magnifique ville, mais du côté des bed and breakfast, il y a des options intéressantes dans Gamla Stan pour moins de 100 euro la nuit. Nous avions trouvé à nous loger pour 75$cad il y a quelques années chez une artiste...

Amusez-vous bien!

Londoncam a dit…

Eh bien au final ça donne bien envie ! L'auberge a l'air vraiment chouette, et ton shopping me fait envie. Vivement qu'on voit le vernis (et l'essuie main MOOMIN <3 !!!!)

Emilie a dit…

Dans l'ensemble, ton séjour ne semble pas si mal se passer, si ce n'est la vie qui semble bien chère là-bas!