dimanche 24 juillet 2011

"Harry Potter and the deathly hallows - part 2"


(Attention: spoilers!)

Après une première tentative ratée le jour du 14 juillet - aucun cinéma à Toulouse ne passait le film en VO et en 2D -, Chouchou est moi sommes allés voir HP 7.2 cet après-midi. Je ne vais pas vous raconter l'histoire: si vous n'avez pas vu les épisodes précédents, vous vous en foutez, et si vous avez vu les épisodes précédents, vous irez voir celui-là aussi de toute façon. Je ne vais pas non plus dresser une liste des scènes présentes dans les bouquins et sucrées à l'écran, d'abord parce que je ne les ai sans doute pas toutes relevées et ensuite parce que je comprends la nécessité de faire des choix pour adapter un bouquin de 700 pages. Non, je vais bêtement me contenter de vous livrer mon ressenti.

J'étais très curieuse de voir ce que deviendrait la bataille de Hogwarts transposée à l'écran. Pour moi, c'était LE passage le plus intensément dramatique du dernier tome de la série, bien avant le pseudo-sacrifice d'Harry. Et la scène m'a, il faut bien le dire, laissée assez froide. Oui, il y a plein d'effets spéciaux, le quota règlementaire d'explosions et une musique convenablement angoissante. Mais le spectateur n'est jamais vraiment DANS la bataille, qui sert seulement de toile de fond aux agissements d'Harry. Du coup, il ne la voit pas du point de vue de ceux qui luttent et meurent, et l'ensemble manque singulièrement d'émotion.

Par contre, tout le passage pendant lequel Harry regarde dans le Pensieve et découvre les motivations réelles de Snape, ainsi que la vérité sur la mort de Dumbledore et le sort qui l'attend... Ca, ça ne m'avait pas particulièrement remuée dans le bouquin, et ça m'a carrément fait verser quelques larmes discrètes dans mon fauteuil. J'impute ma madeleinisation incongrue au charisme ténébreux talent d'Alan Rickman qui m'a scotchée à chacune de ses apparitions. Pour moi, son personnage est le vrai héros de la série.

Le reste du film souffre à mon avis du même gros problème que le bouquin: "résurrection" inutile et épilogue mièvre à souhait, mais les scénaristes pouvaient difficilement changer la fin de la saga la plus vendue de tous les temps. Et rien que pour les scènes dans lesquelles figure Snape, je n'ai pas l'impression d'avoir perdu 2h40 et 10€. Je suis partie au cinéma en scandant: "Har-ry Pot-ter! Har-ry Pot-ter!"; j'en suis revenue en chantant: "A-lan Rick-man! A-lan Rick-man!". C'est vous dire l'effet qu'il m'a fait.

10 commentaires:

La Princesse a dit…

J'en ai eu plus ou moins le meme avis que toi. Il n'y a que le passage Snape-Dumbledore avec un peu d'emotion dedans. Le reste du temps, ils ne peuvent pas jouer, ils courent tout le temps..

(et sinon, j'ai bien aimé la multiplication des crocs de basilic...)

ARMALITE a dit…

Oui, je me suis fait la même réflexion: mais d'où sortent-ils???

Isa R a dit…

Moi aussi, j'ai eu la surprise d'être très émue par les souvenirs de Snape, beaucoup plus forts que dans le livre. Et j'ai bien aimé ce qu'ils ont fait de Dumbledore, qui est, de mon point de vue, un sacré salopard manipulateur. Et ça, ça se voit enfin. Après, je sais qu'ils focalisent les films sur le point de vue de Harry, mais ça aurait été sympa de ne pas expédier ainsi la mort de personnages auxquels on s'était attaché dans les livres. Enfin, coup de blues quand même que ce soit fini pour de bon.

Petiteflo a dit…

Comme je suis contente de lire que pour toi Snape est LE héros de la série; j'ai eu le même sentiment et Alan Rickman m'a touchée en plein coeur :-) Juste pour lui, je vais me re programmer toute la série en dvd.

funambuline a dit…

Je continue à trouver dommage, rythmiquement, qu'ils aient séparer le dernier tome en 2 films. Ça casse tout. Et qu'on ne me fasse pas croire que les errences dans la forêt du premier dernier et la première partie à la plage du dernier dernier ne pouvaient pas être raccourcies. J'aurais préféré un film de 3h30 que 2 films séparés de 6 mois. Même avec des "oublis" face aux livres. M'enfin bon.

Depuis j'ai revu le no3 et je trouve vraiment plus agréable, encore une fois rythmiquement parlant, que les 3 derniers opus. Dommage, j'en garde du coup un mauvais souvenir alors que j'avais apprécié les premiers.

En plus, même pas de générique avec la fameuse musique du début, frustration totale (ce qui était déjà le cas avec le premier dernier).

ARMALITE a dit…

Oui je suis d'accord sur le fait d'avoir fait 2 films au lieu d'un... La coup de feu était le plus long des romans et ils ont réussi à ne faire qu'un seul film!

l'âne a dit…

Moi aussi j'ai toujours KIFFE Snape, que ce soit le perso ou l'acteur...

Delphine a dit…

Je trouve qu'en plus, Alan Rickman se bonifie avec le temps :-). Il était très sexy sur les photos de l'avant-première à Londres !!

la Princesse a dit…

Par contre, j'ai trouvé Snape moins sexy que dans la premiere partie. Ahhh,ces trois minutes ou il déboule dans le manoir Malfoy, miam !

Marie Mail Tout a dit…

Excellente critique ! Le clap de fin a retenti hier soir pour moi et effectivement, je suis restée un peu sur ma faim (hi hi hi, quel jeu de mots !!).
La bataille de Poudlard est certes spectaculaire (à coups d'effets spéciaux avec le bouclier, les sorts lancés, ...) mais ça manque de chaleur humaine, d'émotions (à peine suggérer à la fin avec la séquence grossière du passage en revue des morts au champ d'honneur ...).
Moi aussi, j'ai trouvé que la séquence résurection dans le bouquin passait mal mais à l'écran, c'est pire encore ! On a l'impression de se retrouver dans la pub Nespresso avec John Malkovich en lieu et place de Michael Gambon ! Sans oublier le final, avec Harry et ses potes qui accompagnent leurs petits frères et soeurs (euh pardon leurs enfants) à la gare ...
Bilan : pas mal, divertissant mais une pointe de déception !