dimanche 3 juillet 2011

"Blue Valentine"


"L'histoire d'amour la plus déprimante de l'année", disais-je en riant pour résumer ce film avant d'aller le voir. Malheureusement, j'avais sans doute vu juste. Par des aller-retour constants entre passé et présent, "Blue Valentine" juxtapose le début et la fin d'une histoire d'amour. Mais ici, on est très loin du charme doux-amer de "(500) days of summer". Le film baigne dans un réalisme souvent dérangeant; à plusieurs reprises, je me suis sentie un peu voyeuse, et pas dans le sens excitant du terme. Même si j'ai apprécié à sa juste valeur le talent déployé par Ryan Gosling et Michelle Williams (qui a décidément fait bien du chemin depuis "Dawson"), j'ai trouvé "Blue Valentine" juste triste à pleurer - un bon film qu'il me semble totalement inutile de voir.

Aucun commentaire: