samedi 30 juillet 2011

10 raisons de se réjouir d'avoir eu un mois de juillet pourri


1. Vous n'avez pas dépensé un centime en crème solaire, et vous n'avez pas non plus aggravé votre futur mélanome.

2. Si vous êtes salarié, vous n'avez pas chopé un chaud et froid avec la clim du bureau. Si vous bossez à la maison, vous n'avez pas été tenté de planter votre boulot pour sortir bouquiner à la terrasse d'un café.

3. Vous n'avez pas été terrassé par les odeurs de dessous de bras dans les transports en commun.

4. Du temps coincé à l'intérieur, c'est du temps pour faire des câlins, des manucures, du ménage, des zombies en feutrine...

5. Si vous avez foiré votre traditionnel régime de printemps, rien ne vous oblige à exhiber vos mollets dodus, vos bourrelets disgracieux et vos ailes de chauve-souris. Si vous n'avez pas besoin de régime, l'univers a déjà été assez généreux comme ça avec vous, et vous devriez avoir honte de vous plaindre de la météo.

6. Puisque vous avez, comme d'habitude, craqué sur les nouvelles collections au lieu d'acheter des fringues soldées, vous n'aurez pas à attendre pour exhiber fièrement vos emplettes.

7. Si vous étiez en vacances, vous avez pu faire de longues balades romantiques au bord de la plage au lieu de chercher vainement dix centimètres carrés où étaler votre serviette. Si vous n'étiez pas en vacances, vous vous êtes consolé en pensant que vous ne ratiez pas grand-chose.

8. Cette année, inutile de faire douze magasins pour trouver le dernier ventilateur disponible dans un rayon de 17 kilomètres.

9. Franchement, à choisir, vous auriez préféré une canicule comme celle de l'an dernier? Moi pas.

10. Par contraste, août ne peut être que meilleur!

Aucun commentaire: