dimanche 24 avril 2011

Trolls & Légendes 2011: une bonne cuvée



Trolls & Légendes se définit comme "le festival de toutes les fantasy". Au contraire des Imaginales qui sont exclusivement axées littérature, il met en scène l'ensemble des domaines dans lesquels peut s'illustrer l'imaginaire. A côté de la librairie où dédicacent les auteurs, on trouve donc un espace multi-jeux, une salle de concert où plusieurs artistes se produisent chaque soir, un marché médiéval où l'on peut acheter costumes et accessoires, mais aussi une galerie d'exposition, une salle de conférence et un snack-bar qui propose de la nourriture chaude (j'ai pas dit "gastronomique", hein). Tout ça pour seulement 5€ par jour hors spectacles musicaux. Du coup - et ça aussi, c'est une nouveauté par rapport aux autres festivals que je fréquente -, il attire un important public familial en plus des mordus de fantasy, pour qui c'est une occasion unique de faire découvrir leur passion aux non-initiés. Si j'ajoute que l'organisation est efficace et bien rodée, avec un grand nombre de bénévoles enthousiastes, cela suffit-il à convaincre ceux d'entre vous qui n'étaient pas là cette année de ne pas rater la prochaine édition de Trolls & Légendes, en avril 2013?

Sur un plan plus personnel, ce week-end à Mons avait la lourde tâche de me distraire de mes soucis familiaux tout en marquant agréablement le 41ème anniversaire de Chouchou. Et même si l'hôtel soi-disant "de charme" que j'avais réservé était en réalité tout à fait quelconque, voire assez vilain; même si Chouchou était malade et crevé après deux nuits quasiment blanches; même si nous avons passé une demi-heure à chercher une place de parking autour du Lotto Mons Expo; même si des projections de vin rouge ont ruiné mon nouveau et magnifique sac à main Nat & Nin rose poudre (je savais que c'était une erreur de le prendre aussi clair!); même si j'ai raté des occasions en or de photographier Régis avec Robin Hobb ou le maître d'armes de Kaamelott; même si j'ai piqué une petite crise de larmes ce matin; même s'il n'y a pas une seule boulangerie dans tout Mons et que j'ai dû petit-déjeuner d'un stoemp au lard; même si je me suis décidée trop tard à craquer sur un corset, un chapeau ou un collier et que toutes les jolies pièces s'étaient déjà envolées des stands, l'objectif a été atteint.


De cette édition de Trolls & Légendes, je garderai le souvenir de Sara et moi nous pointant séparément, chacune habillée avec une robe et portant un bijou donnés par La Princesse pendant le dernier après-midi troc; du T-shirt "Bazinga!" d'Isa et de ses oreilles de Spock en latex avec lesquelles elle n'entendait plus rien; des essayages de chapeaux de Céline dont c'était aussi l'anniversaire aujourd'hui, et qui n'a malheureusement pas trouvé de millionnaire pour lui offrir le superbe haut-de-forme imitation python sur lequel elle avait craqué; de "la gaufre, c'est pas une science exacte"; de la princesse en robe de satin rose qu'un mini-chevalier tentait de pourfendre au lieu de la sauver, et qui se défendait férocement à coups de masse d'arme; de la discussion graveleuse entre filles, d'abord sur un minuscule carré de pelouse tout en pente, puis à la table du carré VIP où nous avons dîné dans la foulée; de l'arc-en-ciel power; de Garulfo Lagrenouille, l'attachée de presse du festival, m'interpelant par mon vrai prénom et ajoutant: "Tu ne me connais pas, mais je lis ton blog depuis longtemps..."; des trois géocaches cherchées et trouvées en l'espace d'une heure ce matin; du projet d'élevage entre le dragon d'épaule vert de BBL et mon dragon d'épaule rose et noir (what else?); de la découverte d'Arnaud Stouffs et Carine M., deux illustrateurs talentueux dont j'envisageais d'offrir les livres à mes neveux - et puis finalement, ils me plaisaient tant que je les ai fait dédicacer à mon nom. Je vous en reparle dès que je les ai lus.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Ok, ok, l'année prochaine, je te donne des adresses pour bien déjeuner, manger et tout à Mons...Biz Sophie

Miss Sunalee a dit…

Oui, mais Régis, qu'est-ce qu'il en dit du dragon rose et noir ?

ARMALITE a dit…

Il n'est pas content, mais il se contente de grommeler tout bas car au niveau des dents il est surclassé.