vendredi 25 février 2011

Mon premier swap

C'est à l'époque où je pratiquais assidûment le scrapbooking que j'ai pour la première fois entendu parler des swaps ("échanges" en français). Sur un thème donné, chaque fille devait réaliser un ornement ou préparer un mélange de petits fournitures en autant d'exemplaires qu'il y avait de participantes; elle envoyait ça à l'organisatrice, qui après avoir reçu toutes les contributions se chargeait de les redispatcher.

Le swap se pratique également hors du milieu des arts créatifs. Au lieu que chaque fille échange avec toutes les autres, soit elle reçoit un colis d'une première fille et envoie le sien à une deuxième (c'est le système dit "en chaîne"), soit elle reçoit de et envoie à la même personne (système dit "en duo" qui nécessite un nombre pair de participantes). On peut fixer un thème et une fourchette de prix pour le contenu du colis; l'idée est de se faire plaisir en gâtant quelqu'un d'autre et d'avoir à son tour le plaisir de recevoir plein de petites surprises bien ciblées en fonction de ses goûts.

Débit janvier, j'ai découvert grâce aux articles sur l'un ou l'autre blog que les anciennes de MBDF avaient organisé un swap de Noël. Les photos des colis déballés étaient assez alléchantes, et j'ai exprimé mon regret de n'avoir pas pu participer parce que je n'étais pas au courant. Puis j'ai chouiné régulièrement jusqu'à ce que Funambuline décide de démarrer un second swap sur un thème différent (Dieubouddhallah la bénisse).

Depuis cet après-midi, la liste des participantes est arrêtée et nous nous bombardons de questions sur le groupe secret Facebook créé à cet effet: "Vous aimez quoi comme parfums? Vous êtes plutôt sucré ou salé? Vous collectionnez quelque chose? Les produits pour les ongles vous intéressent? C'est quoi votre couleur préférée? Vous avez quel type de peau et de cheveux? Vous êtes allergique à certains trucs?" J'ai déjà tout plein d'idées pour remplir la boîte que je destine à ma swapée; je n'attends plus que le nom de celle-ci pour commencer à la remplir.

Maintenant, j'aimerais bien trouver un groupe d'"artistes" avec lequel organiser un round robin, c'est-à-dire s'envoyer par la Poste un carnet dans lequel chacun aurait tour à tour rempli une ou plusieurs pages de dessins, collages et autres créations graphiques.

10 commentaires:

Miss Sunalee a dit…

ça fonctionne avec les bouquins aussi, certains blogs de livres en organisent de temps en temps...

ARMALITE a dit…

Je ne crois pas que je le ferais pour des livres; j'aime choisir mes lectures moi-même! Par contre j'aime assez le principe du bookcrossing qui consiste à lâcher dans la nature un livre qu'on a terminé et qu'on veut faire partager.

Miss Sunalee a dit…

en effet ! mais si les lectrices sont choisies par affinités, ça peut fonctionner. Je te mets le lien avec le bilan final de la chaîne des livres organisée par Ys: http://yspaddaden.wordpress.com/2011/02/17/la-chaine-des-livres-bilan-final/

funambuline a dit…

Huhuhu la chouineuse :-)

J'adore l'idée d'un livre rempli par les différents participants, mais à la fin, qui le garde ? Parce que c'est frustrant, toi tu ne pourras pas "toucher" le résultat final, non ?

Et sinon, j'adore le système du book crossing aussi, mais je n'ai pas encore trouvé le bon livre pour me lancer. J'avais un livre marrant qui parlait de poisson et je voulais aller le déposer dans un rayon surgelé, mais vu le peu d'activité dans ma ville et alentours, j'ai pensé qu'il finirait à la poubelle, jeté par un employé du magasin, avant que qui que ce soit n'aient eu le temps de le trouver :-(

ARMALITE a dit…

J'avais pensé que ce serait possible d'utiliser un set des 12 petits carnets de couleur différente que fabrique Moleskine, et qui sont censés correspondre chacun à un mois de l'année. Evidemment il faudrait 12 participants tout pile et reproduire son "oeuvre" 12 fois...

FraiseDesBois a dit…

j'en abandonne parfois des livres :)

ARMALITE a dit…

A Bruxelles il y a un resto de bagels qui consacre une petite biblio à l'échange de livres: tu en déposes un et tu repars avec un autre de ton choix, je trouve ça très sympa!

funambuline a dit…

Ton truc me trotte dans la tête depuis hier, je crois que je me remettrais volontiers au collage pour un "round robin" ...

(et j'adore l'histoire de la bibliothèque où on abandonne un bouquin, dans mon rêve d'un jour tenir un lieu du genre, c'est très haut dans ma liste...)

ARMALITE a dit…

Figure-toi que je viens d'avoir une idée démente (soyons modeste) pour un round robin gérable où chaque participant repartirait avec son propre carnet rempli par tous les autres à la fin... J'adorerais organiser ça à partir de courant avril, avec 10/12 personnes de confiance (pas de parfaits inconnus).

Athéna a dit…

Intéressant comme concept le round robin en art ! je connaissais en ingénierie (moins drôle)