mardi 28 décembre 2010

"A game of thrones"

Des mois et des mois que j'hésitais à me lancer dans la fameuse saga du Trône de Fer, réputée excellente mais longue et surtout inachevée à ce jour. J'ai fini par craquer pendant les vacances de Noël, alors que je séjournais chez mes parents où il n'y avait pas grand-chose d'autre à faire que bouquiner. Le premier tome m'a, entre autres choses, tenu compagnie pendant que mon père passait une IRM à la clinique où je l'avais accompagné, et occupée pendant un très long trajet Toulouse-Paris en Corail à compartiment couchettes. Il m'a également fait veiller beaucoup trop tard certains jours où j'aurais dû me coucher de bonne heure pour être en forme le lendemain, mais passons.

"A song of fire and ice" (titre originel de la saga de George R. R. Martin) raconte la rivalité de deux familles nobles, les Stark et les Lannister, durant un conflit visiblement inspiré de la Guerre des Roses. Bien que résolument médiéval-fantastique, l'univers est assez pauvre en magie et en créatures imaginaires: pas l'ombre d'un elfe, d'un orc ou d'un troll à l'horizon, et le seul nain de l'histoire est juste un humain infirme. Malgré cela, on ne s'ennuie pas une seule seconde tant l'intrigue regorge de manigances retorses et de rebondissements inattendus. L'auteur n'hésite pas à tuer ses héros dans des circonstances tragiques et sans espoir de retour, de sorte qu'il est difficile de prévoir la suite des événements. Et ça, j'adore.

Chaque chapitre présente le point de vue d'un personnage différent. J'imagine que cet éclatement pourrait rebuter certains lecteurs; pour ma part, j'ai juste trouvé qu'il ajoutait à la richesse de la narration. Les destins s'entremêlent sans forcément se croiser, ce qui permet d'avoir un point de vue d'ensemble de la situation. Une petite critique tout de même: les personnages m'ont paru un peu manichéens, presque archétypaux pour certains - Eddard Stark le seigneur noble de coeur autant que de titre; Arya le garçon manqué; Cersei la reine décadente et cruelle... D'autres sont plus nuancés, comme Tyrion Lannister ou Daenerys la descendante des dragons. Mais au crédit de l'auteur, tous évoluent de façon crédible au fil des pages, et quand on les quitte à la fin d'un chapitre, on a hâte de les retrouver pour voir vers où les conduiront leurs choix.

Un autre point fort de cette saga, c'est le style de son auteur. George R. R. Martin écrit superbement bien. J'ai relu plusieurs fois à voix haute la phrase suivante, sur un ton émerveillé, à Chouchou qui ne semblait guère touché par sa beauté: "Daenerys Targaryen wed Khal Drogo with fear and barbaric splendor in a field beyond the walls of Pentos, for the Dothraki believed that all things of importance in a man's life must be done beneath an open sky". Je ne sais pas si le traducteur français de la saga a fait du bon boulot, mais je l'envie d'avoir travaillé sur un texte pareil. En conclusion, si vous êtes amateur d'heroic fantasy, vous ne devez pas passer à côté de cette saga qui se classe d'emblée parmi ce que j'ai lu de meilleur dans le genre.

"A song of fire and ice" book 1: "A Game of Thrones" (VF: "Le Trône de fer - Intégrale, Tome 1")

10 commentaires:

Miss Sunalee a dit…

"C'est en rase campagne, aux portes de Pentos et dans un déploiement de splendeurs barbares que Daenerys Targaryen devint avec terreur l'épouse de Khal Drogo."

Miss Sunalee a dit…

et la suite de la phrase: "Aux yeux des Dothrakis, tous les événements majeurs d'une existence d'homme devaient en effet se dérouler au regard du ciel."

ARMALITE a dit…

C'est joliment tourné, mais je trouve dommage d'avoir cassé le parallèle entre la terreur et les splendeurs barbares.

La Princesse a dit…

Je suis vraiment enchantée que ça te plaise, j'ai vraiment adoré cette serie.

( et j'ai hâte de voir ce que va donner l'adaptation :) !! )

Miss Sunalee a dit…

en effet, mais ce n'est qu'une phrase. Pour le reste, ça m'a semblé très bien traduit, avec une grande souplesse... Le deuxième volume m'attend mais je vais d'abord lire autre chose (j'ai enfin fini Freedom).

ARMALITE a dit…

Ouaip, t'as vu que c'est Boromir qui joue Ned? ^^ Chouchou m'a montré la bande-annonce et ça fait bien envie...

ARMALITE a dit…

Miss Sunalee: du coup, moi je l'ai un peu laissé en plan, Freedom... il ne me passionne vraiment pas.

Miss Sunalee a dit…

Je te dirais, laisse le en plan pour toujours... il m'a vraiment ennuyé.
A part ça Game of thrones la série est reportée au printemps.

maerie a dit…

Il y a un bon moment que je m'étais lancée dans la série du Trône de Fer mais même si j'ai beaucoup aimé, j'ai du laissé tomber au 10ème tome je pense, je dois manquer de constance, mais quand une série est trop longue, je finis par le lasser (j'ai arrêter "La roue du temps" au 8ème et "L'épée de vérité" au 4ème, ce qui me gênais surtout dans ces séries c'est l'impression que l'auteur ne savait plus quoi inventer pour faire souffrir son héros, sans que cela apporte quoi que ce soit à l'histoire...)
Je ne savais pas que ça allait être adapté ...mmm ça devrais être sympa!
Dans la même série, vous pensez quoi de l'adaptation de "l'épée de vérité"?

ARMALITE a dit…

Je ne l'ai pas vue, et je n'ai pas lu la série non plus (même si j'ai failli la traduire il y a fort longtemps, tâche qui a au bout du compte échu à mon ami JC). Je ne me suis pas non plus lancée dans La Roue du Temps. Ni dans l'Assassin Royal de Robin Hobb. C'est vrai qu'en général, les longues séries me découragent.