samedi 30 octobre 2010

"Eat Pray Love"

J'avais tellement aimé le livre que je me sentais plus ou moins obligée d'aller voir le film, ne serait-ce que pour me rincer l'oeil en matant Javier Bardem admirant les rues de Rome et les paysages balinais.

Or donc, pour les gens qui vivraient dans une caverne non-équipée du wifi, "Eat Pray Love", c'est l'histoire vraie d'une femme déprimée par sa vie parfaite qui prend une année sabbatique dans l'idée de se trouver. Elle va se chercher dans un premier temps en Italie, où elle apprendra à manger et plus généralement à profiter des plaisirs de la vie; puis dans un ashram en Inde, où elle découvrira Dieu et la spiritualité; et enfin en Indonésie, où l'amour lui (re)tombera dessus sans crier gare.

Au premier abord, le film est extrêmement fidèle au livre (physique hollywoodien des protagonistes excepté). Mais à mieux y regarder, on s'aperçoit qu'il manque certaines des scènes les plus intéressantes - notamment celle où Liz a sa "révélation" en méditant - et que d'autres ont été ajoutées - par exemple, celle où elle se voit danser avec son ex-mari. Cela m'a donné l'impression que la quête essentiellement spirituelle du personnage devenait une banale histoire de coeur brisé qui peine à se remettre en selle. Ceci mis à part, "Eat Pray Love" fait bien son boulot de "feel-good movie", et on en ressort le sourire aux lèvres. J'imagine que pour la plupart des spectateurs, ce sera l'essentiel.

2 commentaires:

funambuline a dit…

Même impression que toi, ce qui m'a le plus touché dans le bouquin de sa quête d'elle-même je ne l'ai pas retrouvé dans le film. Le moment de la pizza divine par exemple, est transformé en une simple discussion entre nanas sur la taille des jeans. Dommage.
Mais un moment agréable tout de même !

Cécile de Brest a dit…

Moi, jai un doute sur le casting...
Celui qui me gêne le plus c'est Javier Bardem.

Pff, de toute façon, je n'irai sûrement pas le voir, depuis que j'ai des enfants, j'ai perdu l'itinéraire du ciné !