mercredi 13 octobre 2010

Allô, le consulat?

Ca ne peut plus durer.
Je ne peux pas continuer à me laisser bouffer par mes angoisses.
En particulier, mon angoisse du cancer.
Qui est en réalité et par-dessous tout le reste une angoisse d'être séparée de Chouchou.
Bien sûr, j'ai peur de la souffrance, du spectre de la mort qui plane sur cette maladie, et plus prosaïquement, de me retrouver en difficulté professionnelle puis financière si je suis incapable de travailler pendant plusieurs mois.
Mais je ne peux pas contrôler l'occurrence de la maladie en elle-même. Enfin, si, dans une mesure limitée. Je peux faire attention à mon hygiène de vie, manger sainement, bouger un peu plus, continuer à faire des check-up réguliers pour choper au plus tôt un éventuel problème. Pour le reste, il arrivera ce qui doit arriver (ou pas, j'espère!).
A titre préventif, je ne peux faire qu'une chose: mettre en place dès maintenant une organisation béton sur laquelle me reposer en cas de pépin. J'ai déjà une complémentaire santé qui assurera le maintien de mon revenu en cas d'arrêt de travail de plus d'un mois. Mais un gros point noir demeure: ma sécurité sociale se trouvant en France, c'est en France que je devrais me faire soigner. Donc, loin de Chouchou qui est salarié ici à Bruxelles et qui ne pourrait pas laisser tomber son boulot pour venir jouer les garde-malades.
Or, presque plus que tout au monde, je redoute de devoir endurer une épreuve pareille sans le soutien de la personne que j'aime. En prenant soin de mon père ces dernières semaines, j'ai vu à quel point le moral du malade était à la fois important et fragile. Et dans ce genre de situation, mon moral serait au trente-sixième dessous si je n'avais pas Chouchou près de moi.
Je ne vois pas trente-six solutions. Aujourd'hui, j'ai contacté le consulat de France pour savoir quelles démarches effectuer afin de devenir officiellement résidente de Belgique. Je crains que ce soit compliqué et pas forcément avantageux d'un point de vue matériel, mais je ne peux plus vivre avec cette angoisse. J'en ai discuté avec Chouchou, et s'il faut en passer par la case mariage pour nous simplifier la vie, nous sommes prêts à le faire.
J'avoue: j'en ai un peu assez de cette situation bâtarde dans laquelle je vis depuis 3 ans, d'accumuler les aller-retour qui me bouffent deux journées par mois, d'avoir mes affaires éparpillées à mille kilomètres de distance, de devoir caser tous mes rendez-vous médicaux et administratifs dans le peu de temps que je passe à Monpatelin, de dépendre d'une organisation sans faille et pourtant si facile à faire dérailler - bref, de ne sentir rien de solide sous mes pieds. Jusqu'à présent, j'avais surtout envie de rester le plus libre possible. Mais à ce stade de ma vie, j'ai besoin d'un minimum de sécurité. Que je n'ai pas DU TOUT en ce moment.

8 commentaires:

Theobaldus a dit…

Je ne suis pas le consulat, mais je peux déjà te donner une idée des choses à faire :
Tout ressortissant de l’Union Européenne se voit allouer un permis de résidence temporaire valide de trois à cinq mois. Celui-ci peut être renouvelé pour une période de trois mois une fois que vous avez trouvé un emploi et que vous vous êtes faits recenser auprès du Système de Sécurité Sociale belge. Vous pouvez alors demander une carte d’identité et devenir officiellement un étranger recensé en Belgique. Afin d’obtenir un permis de résidence temporaire, allez simplement vous faire recenser dans la mairie de la commune où vous résidez dans les trois jours qui suivent votre arrivée en Belgique.

Bon, le hic dans ton cas c'est que tu es indépendante... or, les indépendants ici c'est la merde. Tu vas devoir t'enregistrer auprès de l'ONSS, payer des cotisations sociales tous les trois mois, trouver une mutuelle (organisme qui couvre les frais médicaux, mais ça ton homme t'expliquera ça mieux que n'importe qui d'autre) et je crains également que tu seras bonne pour remplir une déclaration d'impôts belge...
Donc, je ne sais pas, mais l'option mariage ou cohabitant légal ne me semble pas une mauvaise idée, dans le sens où vous n'aurez qu'une seule déclaration d'impôt pour vous deux, que vous serez couverts par la même mutuelle (en l’occurrence celle de ton conjoint). Par contre, les cotisations ONSS comme travailleur indépendant, tu n'y couperas pas.
Je peux faire plus de recherches au besoin.

iibelle a dit…

bonjour, il existe une carte de sécu, dite européenne, qui permet à tout résident UE de se faire soigner et rembourser dans toute l'Europe. Soit tu es sur la sécu française et tu peux te faire soigner en Belgique, soit tu cotises sur la sécu belge et alors avec la même carte tu peux faire soigner ton angine quand tu es chez tes parents.

Laurence de Bxl a dit…

Mais ce n'est pas du tout si compliqué ! En tant que ressortissante européenne, tu dois juste t'inscrire auprès de ta commune belge (avec ta carte d'identité française). Tu recevras un permis de séjour valable 5 ans.

Au niveau professionnel, tu n'as rien de plus à faire qu'un belge qui a une activité indépendante (pas de permis particulier): tu devras juste t'inscire auprès d'une mutuelle et payer des cotisations trimestrielles (plafonnées) auprès de l'INASTI.

Si tu deviens résidente fiscale belge, tu devras aussi faire une déclaration d'impôt en Belgique, mais à nouveau, rien de dramatique. Un peu de comptabilité à tenir, mais rien de plus que ce que tu fais actuellement. En tant qu'indépendante, des possibilité d'optimisation existent (déduction des frais, activité en société, etc...).

A priori, le mariage n'est pas indispensable (bien que ça puisse être très beau ! :-)) vérifie la couverture complémentaire dont Chouchou bénéficie auprès de son employeur, la plupart du temps, il suffit d'être cohabitant de fait (habiter à la même adresse) pour en bénéficier. De par ton activité indépendante, tu bénéficieras d'office de la couverture de base.

Ne t'inquiète pas avec ça. Je suis conseiller fiscal, si tu le souhaites, on peut troquer une séance d'information contre... je ne sais pas, fais moi des propositions ! si tu es intéressée, je t'enverrai un email avec mes coordonnées.

sara a dit…

Je connais bien, ne serait-ce qu'à cause de mon amoureux. Tu devrais faire une déclaration de résidence à la commune mais si vous vous déclarez comme cohabitants légaux (quasi l'équivalent du PACS mais en plus simple), tout sera moins compliqué en effet, surtout question mutuelle et autres.
Pour le statut d'indépendant, je peux te donner les informations que tu veux, j'ai ce statut depuis deux ans. Avantage en Belgique, les droits d'auteurs (c'est à dire l'intégralité de nos revenus) ne sont pas soumis à la TVA et seulement à 15% d'impots jusqu'à 50.000 euros par an. De plus, les contrats passés avec des entreprises étrangères à la Belgique (ce qui est aussi ton cas) ne sont pas non plus soumis à la TVA. Par contre, en effet, il faudra que tu paie des cotisations sociales en Belgique, auprès de Partena (pas besoin d'ONSS, ils s'en occupent pour toi). Là, ça dépend de ce que tu gagnes. Moi qui ne gagne pas énormément, je paie 650 euros tous les trois mois et je suis très bien remboursée pour mes frais de santé. A savoir, la Belgique rembourse moins bien certains frais (lunettes, dentiste) que la France.
Quand tu veux, si tu veux, on se voit et je te montre tout ça.
Plein de bises
Sara

ARMALITE a dit…

Iibelle: j'ai cette carte, mais en pratique, il est extrêmement difficile de se faire rembourser ne serait-ce qu'une boite de médicaments achetée en Belgique plutôt qu'en France. Tu dois notamment donner des justificatifs de ton séjour! A mon avis, pour une hospitalisation de longue durée autre qu'en urgence, ça doit fonctionner très mal ou pas du tout.
Sara: je commence par me renseigner au consulat et ensuite, je ferai peut-être appel à tes lumières, merci!

zizabel a dit…

Je peux un peu apporter mon expérience de française mariée à un belge.... Tout d'abord le mari belge est un bon choix, moi je suis très contente du mien... ;-D (ensemble depuis bientôt 10 ans et mariés depuis 6 ans!).
Nous étions en France à l'époque et il a trouvé du boulot en Belgique, même pas un mois après notre mariage, nous étions donc marié à mon arrivée ici et heureusement car l'administration ici est assez bordélique... Par exemple, pour l'exportation de mes droits au chômage, j'ai été tellement mal reçue que j'ai laissé tomber certaines démarches... (Depuis, je ne suis rien... ah si je suis maman vivant au crochet de mon mari! ;-) )
Ensuite, comme je m'étais renseignée avant sur le net, j'étais parfois plus au courant que mes interlocuteurs...
A l'époque, j'ai bien regretté la sécu française et ma mutuelle française... Regarde bien à ce niveau là, car tu pourrais y perdre beaucoup! A moins que la boite de Chouchou ait une super complémentaire à laquelle tu pourrais peut être avoir droit en tant qu'épouse ou cohabitante légale... (c'est ce qui se rapprocherait du pacs mais de très loin, car c'est juste une déclaration en "maison communale"). Alors, c'est à bien réfléchir... (Lille ou Valenciennes, ne sont pas si loin pour les soins par exemple!!! Mais bon, c'est chiant, je suis d'accord... Je vis dans le borinage, donc près de la France et fais suivre ma grossesse à Braine l'alleud, les trajets sont pénibles ).
Pour le coté "indépendante", je ne suis pas trop calée mais tout ceux que je connais râle sur ce statut... Théobaldus t' mieux renseigné. A voir, s'il n'y a pas une solution pour laisser ton activité en France... En tout cas, il faut trouver les bonnes personnes pour te renseigner et là, bonne chance!
Dernier truc, le consulat, euh, il y a des agents "spéciaux", d'après l'une d'elle, Bruxelles était une ville ultra dangereuse (Oui, inconsciente de tout cela, j'étais venue avec mon passeport et ma carte d'identité...) et que j'étais folle de trimballer tous ces documents sur moi!! Mais heureusement, il y en a aussi des très sympas et compétents!

Voilà, bon courage pour effectuer toutes ces démarches car ici, j'ai toujours l'impression de me battre lorsque je dois faire des démarches! (comme partout, remarque, cf tes démêlés avec ton syndic!).

iibelle a dit…

désolée pour l'idée éventée et bonne chance dans les dédales de l'administration

ARMALITE a dit…

Merci à tous pour vos contributions, je suis en train d'explorer plusieurs pistes de recherche (et Iibelle, ne t'excuse pas, je suis quand même en train de vérifier auprès de la CPAM au cas où!).