dimanche 18 octobre 2009

"In her shoes" au Modemuseum de Hasselt

Depuis que nous avons rencontré Miss Sunalee, nous parlions d'aller voir cette expo à Hasselt, mais toujours des empêchements surgissaient pour nous empêcher de fixer une date. Là, nous n'avions plus le choix: c'était le dernier week-end avant la fin de l'expo où nous nous trouvions tous à Bruxelles plutôt qu'à Copenhague ou - moins exotique mais probablement tout aussi agréable - à Nantes.

A 12h34, nous avons donc pris le train pour Hasselt, petite ville flamande située du côté des frontières néerlandaise et allemande. Une heure et demie plus tard, nous débarquions sous un ciel menaçant avec l'estomac dans les talons. Nous aurions pu prendre le bus jusqu'au Musée de la Mode; nous avons préféré traverser le centre à pied histoire de chercher une gargote où nous restaurer. Bien nous en a pris: on dira ce qu'on veut des Flamands, mais toutes celles de leurs villes que j'ai visitées étaient propres, belles et soigneusement entretenues. Ici, en plus, j'ai remarqué une foultitude de boutiques plus originales les unes que les autres, où je n'aurais pu me retenir de farfouiller si mon estomac n'avait pas hurlé plus fort que mon nerf du shopping. J'ai quand même entraîné mes compagnons dans un magasin de vêtements et de gadgets vintage ou pseudo-rétro absolument adorable, dont j'ai bêtement négligé de relever le nom et où Chouchou n'a pas pensé à prendre de photos. Tss tss.

Après avoir avalé un truc vite fait dans un snack, nous sommes arrivés au Musée de la Mode. Dès le hall d'entrée, l'expo semblait très prometteuse, pleine de modèles originaux et délirants. Ma première impression s'est rapidement confirmée. Nous avons pu admirer un grand nombre de chaussures improbables ou qui nous ont fait nous exclamer, Miss Sunalee et moi: "Oh, celles-là je les porterais volontiers!". Toutes les époques étaient couvertes depuis le début du vingtième siècle, et quantité de designers belges ou autres étaient représentés avec leurs créations les plus frappantes. La scénographie permettait d'admirer chaque pièce à loisir sous tous les angles, et pour une fois, les photos étaient autorisées, youpi! Mais ce qui m'a surtout frappée, c'est la beauté du bâtiment et la façon astucieuse dont il a été aménagé, avec de vraies trouvailles comme les passerelles aériennes, la grande porte en biais ou la porte minuscule façon "Alice au pays des merveilles". En fait, je n'ai qu'un seul reproche à faire à "In her shoes", c'est l'absence d'explications ou de commentaires dans une langue autre que le flamoutchi. A part ça, j'ai énormément aimé, et malgré la durée du trajet, je reviendrai très volontiers au Modemuseum pour une prochain expo.

2 commentaires:

Miss Sunalee a dit…

Pour les explications, je lirai le catalogue et ferai un résumé sur mon blog dans quelques jours... (ce qui me permettra de parler de l'expo d'une autre manière que toi et attirera à nouveau les fétichistes de la chaussure ou de la bottine !)

anneso a dit…

J'aime bien ton style(vestimentaire,capillaire,"lunettier" etc),ce n'est pas du tout le mien (j'ai mon style aussi très différent du tien,plus "neutre",mais on n'a pas pas du tout le même genre de physique...),c'est mignon et pas commun(et assez rigolo).