mardi 9 juin 2009

Soeur Cadette, je t'ai comprise

Or donc, n'ayant pas pu me rendre chez MAC samedi pour cause de montage de lit Ikea, j'y suis allée hier après-midi. J'ai une palette de 15 vide qui crie famine depuis mon dernier passage à Paris, et je craignais que la DDASS du make-up finisse par débarquer à la maison pour me confisquer tout mon matos. Avant de partir, j'ai pris le temps de confectionner un léger délire paupiéresque: éventail de vert anis et vert émeraude de la palette Cargo Tahiti + Contrast (bleu marine MAC), banane ouverte au Fig.1 (violet MAC), et un rien de Yogurt (rose très pâle MAC) en highlighter. J'aurais bien rajouté du liner bleu marine mais j'en avais pas. Et j'aurais bien pris le résultat en photo, mais à bout de bras ça ne donnait rien et le temps que Chouchou rentre à la maison, il n'y avait plus assez de lumière. Tant pis.

Arrivée chez MAC, je me suis mise à swatcher comme une furieuse sur ma main gauche. La responsable de la boutique et deux de ses vendeuses m'observaient. Un instant, je me suis demandé si j'avais une tache mal placée sur mon jean ou si elles admiraient ma besace Dreyfuss. Puis mon regard a croisé celui de la responsable, qui m'a lancé: "Ca vous va très bien ce vert. Les filles aussi pensent comme moi." Rose d'émotion, j'ai piqué du nez et bafouillé un remerciement. Mon choix fait, j'ai hélé une des vendeuses pour qu'elle vienne me sortir les recharges de fàp dans les couleurs que je venais de choisir et dont je répétais la liste en boucle dans ma tête pour ne pas les oublier. "Tou es maquilleuse professionnelle?" m'a-t-elle demandé avec curiosité et un léger accent néerlandais.

Rhââââ. Mini-orgasme, là debout, devant le présentoir de fards à paupières. Bon d'accord, c'est facile d'avoir l'air de s'y connaître un peu dès qu'on ose des couleurs pétantes, et cette jeune femme aurait probablement revu son jugement si elle avait vu mes paupières fermées. Mais ça m'a fait super plaisir - beaucoup plus, par exemple, que mes résultats au concours d'entrée des grandes écoles de commerce. OK, c'était il y a plus de vingt ans mais je me souviens distinctement de mon absence d'émotion. Parce qu'il a toujours été entendu que j'étais brillante scolairement et que l'échec n'était pas une option. Mais du coup, j'ai longtemps cru que je n'étais bonne à rien d'autre qu'à calculer des probabilités compliquées, mémoriser le nombre de tonnes de poisson pêché chaque année au Japon ou disserter sur le droit et la force. Et me rendre compte que j'arrive à faire quelque chose de joli avec mes mains, c'est aujourd'hui ma plus grande satisfaction. Un truc tellement enivrant qu'en sortant de chez MAC, au lieu d'aller faire les courses prévues au Palais de Thés et chez Nias, j'ai repris directement le chemin du métro Louise en gambadant comme une môme.

10 commentaires:

Surella a dit…

pas mal! c'est en effet une petite victoire perso :)

Miss Sunalee a dit…

Il faudra donner des cours ! J'en aurais bien besoin, me limitant à une couleur quand j'en mets !

ARMALITE a dit…

J'ai (presque) tout appris sur MBDF:
http://www.monblogdefille.com/blog/
Les vidéos d'Hélène sont bien faites et très instructives. Quand on les regarde, on se rend compte que ce n'est pas si compliqué et que ça peut même être très fun!

funambuline a dit…

C'est hyper frustrant sans photo cet article !!!
:-)

ARMALITE a dit…

J'essaierai de refaire ce maquillage un jour où j'aurai Chouchou sous la main.

Surella a dit…

oui je dois dire que je prends un grand plaisir à regarder les tutos d'Hélène! il faut juste se lancer ...

Fanny a dit…

Tiens, tu sais si la collec Style Warrior est en magasin à Louise, alors? J'hésitais à y aller hier aussi, justement :)

ARMALITE a dit…

Oui Fanny, elle y est. J'ai jeté un coup d'oeil, mais niveau couleurs et produits, rien ne m'a paru convenir à ma peau très blanche qui souhaite le rester.

Le Beauf a dit…

Sans commentaire...

Gabrielle a dit…

Hi hi hi tu es épatante, et je suis épatée en général par le savoir-faire des femmes dans tous les domaines !