jeudi 18 juin 2009

Botanicus

Quand je voyage à l'étranger, j'aime bien rapporter des cosmétiques locaux, surtout s'ils sortent un peu de l'ordinaire. A Florence, j'avais fait une razzia chez Santa Maria Novella, une sublime officine pharmaceutique datant du 17ème siècle (Anthony Hopkins y achète de la crème pour les mains dans "Hannibal"). Dans le même genre "boutique d'apothicaire", à Prague, j'ai trouvé Botanicus qui vend des produits bio/organiques et dont le très beau magasin principal est situé face à Notre-Dame du Tyn. Mais lors de notre première visite, jeudi en milieu d'après-midi, il était envahi de touristes asiatiques, et j'en suis ressortie assez vite sans rien acheter.

Nous y sommes retournés le lendemain soir avant d'aller dîner au Hard Rock Café, et là, pour mon plus grand bonheur, les lieux étaient presque déserts. J'ai pu examiner le contenu de toutes les étagères, respirer tous les savons , lire le mode d'emploi de tous les produits un peu bizarres et entasser ceux qui m'intéressaient dans... ma fameuse casquette de voyage. Parce que chez Botanicus, curieusement, personne n'a pensé à mettre de paniers à la disposition des clientes. Qu'importe: les prix sont attrayants, tout comme le concept, et contrairement aux boutiques Lush, il n'y a ici pas de parfum entêtant qui donne envie de fuir au bout de cinq minutes.

Petite photo de ma récolte, qui compte quatre savons, des "grains de nettoyage" japonais pour la figure, et une infusion censée faciliter la digestion (la beauté intérieure, c'est important aussi!):


Botanicus, Tyn 3, Ungelt, Prague

Aucun commentaire: