mardi 3 mars 2009

Exposition "C'est notre Terre!"

Cette exposition est l'une des plus réussies que j'ai jamais visitées. Conçue autour du thème du développement durable, elle commence par retracer l'évolution de la planète et l'apparition de l'espèce humaine, puis illustre l'impact écologique de la seconde sur la première. Après avoir dressé un état des lieux alarmant (mais jamais culpabilisant), elle passe en revue différentes manières d'inverser la tendance en changeant nos habitudes de consommation, aussi bien au niveau des individus que des entreprises et des gouvernements.

"C'est notre Terre" réussit le tour de force d'être hyper instructive et informative sans jamais devenir barbante. Elle le doit essentiellement à sa scénographie qui utilise nombre de métaphores physiques aussi simples que frappantes. Un cube transparent d'un mètre de côté, rempli de sable, resitue la Terre à l'échelle de l'univers: elle ne représente pas même un grain! Une bibliothèque abritant des milliers de volumes factices symbolise les différentes étapes de l'évolution de notre planète.

Plus loin, une alcôve décorée façon laverie compare la consommation d'eau quotidienne dans diverses région du monde (400l pour un Américain, 200l pour un Belge, 90l pour un Chinois et seulement 20l pour un Africain). Une autre, décorée façon restaurant, montre ce que mangent et boivent en une semaine des familles de différents pays. Dans un supermarché reconstitué, on peut scanner des produits pour savoir combien de grammes (ou de kilos!) de CO2 ont été émis afin de les transporter jusqu'à Bruxelles: un kilo de tomates venues d'Espagne, c'est 150gr; un gigot d'agneau de Nouvelle-Zélande, c'est 3 kilos. Ainsi "C'est notre Terre" démontre-t-elle de façon limpide l'intérêt des mesures préconisées par les écologistes - consommer des produits locaux et de saison, par exemple.

Des installations et des photos d'artistes contemporains mettent en scène la production de déchets des pays riches (j'ai notamment été frappée par un immense montage façon décharge publique, montrant 2 millions de bouteilles plastiques - soit ce que consomment les Américains en l'espace de... 5 minutes). Des caissons sensoriels permettent d'expérimenter l'effet de whiteout ou la nuit dans une forêt totalement obscure. Des vidéos expliquent de façon très claire et très concise comment nous sommes en train d'épuiser les réserves de la planète: aujourd'hui, en 9 mois, nous consommons un an de ressources naturelles.

Les enfants ne sont pas oubliés; de petites salles de jeux mettent à leur portée les concepts par ailleurs démontrés aux adultes. Et malgré la gravité du sujet, l'humour est également bien présent. Ne ratez surtout pas, dans la dernière partie de l'exposition consacrée à la recherche de solutions, la vidéo publicitaire pour un nouveau moyen de transport radicalement écologique: le pied! Chouchou et moi sommes ressortis de là enchantés.

"C'est notre Terre!", jusqu'au 10 mai 2009 à Tour & Taxis, Bruxelles.
Nocturne le mercredi jusqu'à 21h.

3 commentaires:

Marine a dit…

Des expos comme ça, ça se déplace ? Genre jusqu'à Bordeaux ? ^^

ARMALITE a dit…

L'expo est inaugurée à Bruxelles mais je crois qu'elle va se déplacer ensuite. Par contre, Bordeaux, ça m'étonnerait, mais si tu peux te traîner jusqu'à Paris...

Monsieur Tout-le-Monde a dit…

http://www.expo-terra.be. En théorie, ils vont aller à Paris et ailleurs.