vendredi 13 février 2009

Le mois sans achats: semaine 1

Jour 1: vendredi 6 février
C'est aujourd'hui que j'entame mon mois sans achats. A la base, l'idée partait d'une motivation, disons, éthique, mais je viens de faire mes comptes après notre "week-end en pleine semaine" à Paris, et maintenant c'est aussi un peu une nécessité économique!
Première constatation désagréable de la journée: il ne me reste plus qu'une vingtaine de filtres à thé jetables, et ce alors que j'en consomme 3 ou 4 par jour en moyenne. Ca rentre dans la liste des dépenses autorisées, puisque c'est de l'alimentaire indirect, mais pour en acheter, je dois aller au Palais des Thés et donc passer devant la boutique MAC de Bruxelles. Or, hier, j'ai hésité à acheter le fap Swimming (un vert assez intense), et maintenant je regrette. Ca sent le piège. Bon, je vais tenter de me rationner jusqu'à mon départ pour Monpatelin, vendredi prochain.
Bien que ne bougeant pas de chez moi, je fais tout de même une dépense non-alimentaire dans la journée: 7,20€ de tirages photos sur Mypix. Mais j'en ai besoin pour scrapper, et si je n'avais pas passé cette commande maintenant, je l'aurais juste différée jusqu'au 6 mars. Si c'est un achat vraiment utile, c'est permis.
Par ailleurs, je place une petite série d'annonces sur eBay pour refourguer quelques trucs dont je ne me sers plus.

Jour 2: samedi 7 février
Chouchou bosse aujourd'hui de 14 à 22h, ce qui m'évite la tentation d'aller faire un tour en ville. Au lieu de ça, je reste à la maison à faire du rangement et à commenter comme une folle sur MBDF. C'est toujours ça de gagné.

Jour 3: dimanche 8 février
En me maquillant avant de sortir, je me rends compte que les deux fonds de teint que j'utilise actuellement - un Diorskin et un Lancôme - me vont beaucoup moins bien que le MAC NC20 dont Vivika s'est servie sur moi jeudi. Et que je n'ai pas de rouge à lèvres dans les tons orangés pour aller avec mon fap Henna - un vert bronzé à tomber par terre de sublimitude. Heureusement, le MAC de la Chaussée de Charleroi est fermé le dimanche.
Nous nous rendons à l'expo féline organisée chaque année en février à Tour & Taxis. A l'intérieur, de nombreux stands vendent des cochonneries à motif chat; c'est d'un kitsch incroyable et ça ne me fait pas du tout envie, ouf! Par contre, je craquerais bien pour une peluche vivante coûtant la modique somme de 750€... Mais nous partageons déjà nos 50m² avec deux bestioles fort agitées; c'est largement suffisant.
Au retour, pas d'arrêt par la boulangerie de la place Jourdan pour acheter un délice à l'orange: Chouchou a préparé des crêpes pour le goûter, youpi! Cela dit, je ne suis pas certaine que ça revienne moins cher, ni pour le porte-monnaie ni pour les hanches.

Jour 4: lundi 9 février
Journée de boulot normale; je termine juste quand Chouchou rentre vers 17h. Mais comme nous n'avons pas fait le ménage ce week-end, il faut rattraper ça ce soir, et après avoir récuré la cuisine, je m'attaque à la confection du repas du soir. Je parviens ainsi à repousser toute tentation jusqu'après le dîner, où j'ai l'idée idiote de me rendre sur le site Make-Up Geek pour regarder la dernière vidéo de Marlena. Et voilà: il me FAUT la palette Coastal Scents de 88 fap pour me maquiller moi aussi façon iris. En plus, elle ne coûte quasiment rien: à peine $21.95! Aaaaaaaaargh. De frustration, j'éteins mon ordi et je pars me mettre au lit à 21h30 avec le troisième tome de Millénium. Qui, un petit malheur n'arrivant jamais seul, me plaît beaucoup moins que les précédents.

Jour 5: mardi 10 février
Il serait bon que je passe chez Nias faire un plein d'enveloppes à bulles pour expédier mes futures ventes eBay. En plus, c'est en face du Palais des Thés, donc je pourrais en profiter pour racheter des filtres jetables. Oui mais MAAAAAAAC juste à côté, bordel! Et le temps de merde qui n'encourage pas à sortir. Pour une fois que je me réjouis qu'il pleuve... J'ai reçu les photos de Paris ce midi; je vais donc occuper ma soirée à scrapper.

Jour 6: mercredi 11 février
Aujourd'hui, une épreuve redoutable m'attend: je dois me rendre au Body Shop de la chaussée d'Ixelles afin d'acheter quelques produits de la gamme Musc Blanc pour Kiki. Evidemment, ça me fait passer devant douze mille boutiques cheap dans lesquelles je ne suis même pas censée mettre les pieds. J'avoue - comme je suis en avance pour mon rendez-vous devant l'UGC Toison d'Or avec Chouchou, je rentre néanmoins dans quelques-unes d'entre elles. Je me retiens ainsi d'embarquer plusieurs paires de collants opaques colorés anthracite, prune ou fuchsia chez Veritas, une ceinture en cuir large derrière et fine devant chez Etam, et deux palettes de quatre fap crèmes Hema vendues au prix ridicule de 4,75€ pièce. Chez Kruidtuin, je craque pour le fameux mascara à sourcils transparent Essence que les Françaises "nous" envient: il m'a été chaudement recommandé par plusieurs lectrices de MBDF; je prévoyais d'en faire l'emplette depuis plusieurs semaines, donc on ne peut pas qualifier ça d'achat impulsif; et surtout il ne coûte que... 1,99€ (et puis il n'en reste qu'un seul tube dans le rayon, et on ne sait jamais, des fois qu'ils arrêteraient de le fabriquer juste pour me faire chier...). Tout ça ne remplace néanmoins pas la palette Coastal Scents dont je continue à rêver la nuit.

Jour 7: jeudi 12 février
Je ne sors pas de chez moi. Je surfe sur MBDF en notant au fur et à mesure les produits que je devrai ABSOLUMENT me procurer le mois prochain: pinceaux MUFE ou Coastal Scents (pour amortir les frais de port de la fameuse palette), recharges MAC (apparemment beaucoup moins chères à Londres, et le prix des billets d'Eurostar vient de baisser... mmmh...), ou encore palettes de fap Cargo en édition limitée chez Sephora (qui fait 20% sur tout son site jusqu'à lundi seulement, c'est trop crueeeeeel). Après plus de 37 ans à ignorer les produits de maquillage - exception faite de quelques tentatives désastreuses à l'adolescence -, me voici prise d'une boulimie effrayante d'ombres à paupières. L'avantage, c'est que comme je suis assez monomaniaque, ça me détourne de mes envies de chaussures ou de fournitures de scrap.

2 commentaires:

Le Beauf a dit…

Ma chère belle sœur adorée :
Il me semble que le fait de justifier tes "non-dépenses" soit pour toi un purgatoire...?!
Ce qui m'inquiète, en fait, c'est que ta bonne résolution semble avoir déjà du plomb dans l’aile (désolé, ton paternel déteint sur moi…).
Je m’explique : cela s’apparente à un régime dans lequel à midi tu te dis : juste une petite salade (besoin primaire) et impasse sur le risotto… de toute, façon je le mangerai ce soir… en plus de la salade !
En d’autres mots, tu vas passer un mois de privation à reporter sur le mois suivant tous tes désirs d’achats pour arriver au bout de ton pari (car tu y arriveras, je le sais, tu es tenace).
Mais dans 2 mois, tu feras un bilan (désolé, c’est une déformation professionnelle) pour te rendre compte que tu auras repris ton rythme de croisière… ponctué de tes reports d’achats, avec le risque que toute cette frustration accumulée ajoute quelques dépenses supplémentaires… Après tout, il faut bien fêter sa victoire !
;-)
Bref, loin de moi l’idée de te décourager… mais le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ?
Je te connais quand même un peu !
Bises.

ARMALITE a dit…

Merci pour le soutien. Décidément on est toujours trahis par les siens pffff