vendredi 3 octobre 2008

Armalite et Monsieur Tout-Le-Monde déménagent: épisode 11 (1ère partie)

14h30: Chouchou passe me prendre à la maison avec le mini-van Cambio loué près de son travail. Direction l'Ikea d'Anderlecht pour acheter nos nouvelles étagères, woohoo! Malgré toute la fatigue des derniers jours, je suis d'une humeur de rêve.
14h40: C'est quoi ce gargouillis dans mon estomac? Ah oui. Avec tout ce que j'ai eu à faire ce matin en plus de mon boulot, j'ai oublié de manger.
14h45: J'ai mal au coeur. Pourtant Chouchou conduit souple, mais en ville il y a toujours trop d'à-coups pour moi.
15h: Nous entrons sur le Ring.
15h10: Nous ressortons du Ring: Chouchou l'a pris dans le mauvais sens.
15h15: Je suis blême et je me concentre pour ne pas vomir.
15h30: Nous nous garons enfin dans le parking souterrain d'Ikea. Je suis d'une humeur de dogue.
15h40: Sur le chemin de la cafète, nous croisons deux employées que nous interrogeons au sujet des financements en plusieurs fois. Comme pour le système bancaire, c'est dix fois plus compliqué ici qu'en France. Bon, ben je vais payer comptant; ça simplifiera le problème.
15h41: J'ai envie de bouffer quelqu'un.
15h45: A défaut de quelqu'un, je vais prendre une dizaine de boulettes suédoises. Je n'en ai pas mangé depuis... pfiou, bien dix ans. La dernière fois, c'était à l'Ikea de Marseille avec Etre Exquis - celui de Monpatelin n'avait même pas encore ouvert.
15h57: Je n'aime toujours pas la confiture d'airelles, mais manger me requinque un peu. Chouchou peut désormais m'adresser la parole sans risquer que je lui arrache la tête avec les dents.
16h: Nous nous lançons dans l'exploration du niveau meubles.
16h10: Nous testons les canapés. Finalement, le Karlstad nous paraît plus confortable que le Ektorp. Et il est moins cher. Et il existe des combinaisons un poil moins encombrantes que le modèle que nous visions. Bon, on va embarquer la doc et on verra plus tard.
16h15: Meuble télé repéré. Numéro de place et d'allée noté.
16h20: Au stand information, on nous indique que les étagères désirées sont toutes disponibles dans la finition et la quantité que nous désirons. La journée s'améliore.
16h25: Ca ira pour les meubles car l'heure tourne; descendons maintenant à l'étage des brols en tous genres.
16h30: Le tapis de bain que j'avais repéré sur le site internet n'est pas en stock dans la bonne couleur, et de toute façon il est trop petit. Argh.
16h32: Au rayon rangement, il n'y a pas de boîtes à archives (mais j'avais bien dit à Chouchou qu'il faudrait aller les chercher chez Schleiper; qui c'est qui avaitencore raison, mmh?).
16h34: Je ne trouve pas de drap housse deux places dans le fouillis du rayon literie. La chouette housse de couette à grosses bulles oranges sur fond blanc a en fait des bulles blanches sur fond orange en version deux places. J'aime moins, mais tant pis: je ne peux vraiment plus voir nos motis japonais en peinture. Je l'embarque.
16h40: Aux luminaires, Chouchou repère des spots identiques à ceux des anciens locataires (qui ont laissé des traces noires au plafond de notre pièce à vivre). Nous en prenons deux pour camoufler les taches.
16h45: Nous passons dans les immenses allées de rayonnages métalliques pour charger nos étagères. Les grandes Besta sont en deux colis d'1m90 de long, et la vache qu'elles sont lourdes! Ca va être coton à monter jusqu'à notre deuxième étage avec juste mes petits bras et mes biceps en Flamby à un bout.
16h50: Nous nous avançons vers les caisses. Pour une fois, il n'y a pas trop de monde. Une employée nous happe au passage et nous dirige vers une caisse self-scan. Je ne suis pas contente.
16h52: Je n'arrive pas à scanner quoi que ce soit. Apparemment, ma main tremble trop.
16h53: Une employée ne souffrant pas de la maladie de Parkinson (ou n'ayant pas les membres tétanisés par plusieurs jours de déménagement préalable) scanne mes achats pour moi. Elle oublie la petite Besta à 55€ qui se trouve tout en bas du chariot, coincée et dissimulée par ses grandes soeurs.
16h55: La caisse self-scan m'a fait gagner 55€, je suis super contente.
16h56: Nous redescendons au parking. Maintenant, la question à mille (anciens) francs: les grandes Besta vont-elles rentrer dans notre mini-van? Réponse au prochain épisode...

Aucun commentaire: