lundi 23 octobre 2006

Tenir et résister

Quatre ans et demi. Il faut juste que je tienne quatre ans et demi sans tomber amoureuse.
C’est pas très long, quatre ans et demi. Il ne s’est pas passé grand-chose dans ma vie depuis mars 2002. J’ai juste acheté un appartement, rencontré les VIP, fait cinq grands voyages, arrêté de fumer et rompu avec le soi-disant homme de ma vie. Une paille.
53 mois. Environ 230 semaines à occuper autrement. En investissant toute mon énergie dans mon boulot et mes activités personnelles. En canalisant mes sentiments vers ma famille et mes amis. Je peux le faire, je peux le faire, je peux le faire.
Les probabilités et mon tempérament passionné jouent contre moi. Je le sais. C’est pourquoi mon règlement intérieur sera scrupuleusement appliqué dans les moindres détails. Oui, j’ai et je continuerai à avoir des aventures – j’ai même l’intention d’en profiter beaucoup plus que je ne l’ai fait jusque là. Mais je créerai et entretiendrai une distance infranchissable entre moi et mes partenaires.
Pour les quatre ans et demi à venir, je ne fais pas l’amour : je baise. Je n’embrasse pas sorti d’un pieu. Je dors seule. Je ne m’attendris pas, et je m’attache encore moins. Personne ne me prend dans ses bras quand je vais mal, et personne ne me donne de petit surnom affectueux. Je n’intègre personne dans mon quotidien. Je suis une île, et je me fous que d’après Donne, aucun homme ne puisse en être une – je ne me sens anatomiquement pas concernée.
Parce que je sais comment je suis quand je m’abaisse à tomber amoureuse. Je reste obsédée pendant trois ans par un garçon avec qui je suis sortie deux mois. Je me marie alors que je suis contre le mariage. Je vais m’installer sur un autre continent pour être avec quelqu’un que je connais à peine. Je me pacse avec un type dont tout le monde a conscience qu’il n’est pas fait pour moi, sauf moi. Et là… Ça me fait mal de l’admettre, mais j’entends comme un léger tic-tac en bruit de fond.
Ne pas commettre l’irréparable. Tenir jusqu’à 40 ans. L’homme que je cherche n’existe pas. Je dois absolument résister à la tentation de le voir là où il n’est pas.

7 commentaires:

poulpy a dit…

Et à 40 ans tu pourras ?

Armalite a dit…

Oui car il sera trop tard pour faire un môme sur un coup de tête.

Somebaudy a dit…

10 euros qu'elle ne tient pas la distance et qu'un beau ténébreux emporte le morceau avant la fin du délai qu'elle s'est ficé. Qui parie avec moi ?

Armalite a dit…

C'est moi que tu traites de morceau? lol
S'il suffisait d'être beau et ténébreux pour me faire craquer, ça se saurait... Mais j'ai des goûts un peu compliqués et un peu irréalistes vois-tu ;)

mtlm a dit…

@Baud: what are the odds?

Somebaudy a dit…

mtlm : j'ai une tête de bookmaker ?

Armalite a dit…

Hé ho les garçons. Je suis là. Attendez au moins que j'aie le dos tourné pour parler de moi comme d'un canasson, pfffff