lundi 27 mars 2006

Unhappy birthday

Au hit-parade des anniversaires les plus tristes de ma vie, celui-ci sera arrivé en 3ème position après mes 20 ans (l'enterrement de ma grand-mère) et mes 25 ans (la mort de Lucrèce). Je ne voulais qu'une seule chose, mais apparemment c'était encore trop demander.
Le soir, l'Homme est venu me chercher à l'aéroport. Il m'avait déjà souhaité mon anniversaire le matin au téléphone, et apparemment il estimait que ça suffisait. Pas de cadeau, je m'en fous - même si moi je lui en fais toujours un pour le sien et si pour une fois, cette année, il avait des sous. Pas de dînette en amoureux comme on avait l'habitude de faire pour marquer les occasions spéciales, c'était déjà un peu plus raide, d'autant qu'il avait passé toute la journée à la maison et qu'il aurait eu le temps de préparer une bricole - surtout qu'il avait fait tout un repas japonais pour ses potes vendredi soir. Pas de câlin sous prétexte que sa pluvalgie lui fait mal, alors qu'il ne m'a pas touchée depuis plus de trois semaines... Là, je me suis sentie vraiment misérable.
Ou bien il essaie de me faire payer mon attitude de l'année dernière, et je ne peux pas décemment protester. Mais la mesquinerie, c'est pas du tout son style. Ou bien il n'en a vraiment plus rien à foutre de moi, et il faut vite que je me casse avant d'en être arrivée à me mépriser et à me détester totalement. Sauf que je suis peut-être en train de paranoïer pour pas grand-chose, et qu'il faudrait juste que j'apprenne la patience parce que ce genre de crise ne se résoud pas en claquant des doigts.

1 commentaire:

Mains déshydratées a dit…

Partir ou pas ?
Rester ou pas ?
Paranoïer ou pas ?
Vivre ou pas ?

Un monde de questions que tu sembles te poser en ce moment sur toi, ton avenir, ta vie ...

Pour faire simple, t'as l'air un peu beaucoup totalement paumé dans ta tête. Le mieux à faire, dans ces moments là, c'est de ne rien faire d'irrévocable ; de se poser et d'attendre de voir l'évolution de la situation ; de laisser le temps faire son oeuvre jusqu'à ce que t'y vois plus clair et que la décision à prendre te semble évidente.

Pour finir en beauté, j'ajouterais le proverbe suivant : "Patience est mère de vertue"

Allez courage petite ^_^