mardi 13 novembre 2018

Revue de presse internet - novembre 2018






Toutes mes récentes lectures m'en ont persuadée: on ne contrera pas le réchauffement climatique en se contentant de modifier nos habitudes de consommation individuelle.

Par contre, une tentative d'action intéressante: la montée en puissance d'une justice climatique mondiale.

Marie-Claire a soumis les enfants de la rédaction à un nouveau test sur la présence de produits toxiques dans leur organisme. Résultat: ils sont tous contaminés.

Ca va plutôt à l'encontre de mes croyances, mais cet article très documenté affirme que manger bio ne diminue pas le risque de cancer(en anglais)

Très pertinent: Internet et la brutalisation du débat public.

Les fausses images utilisées pour propager des stéréotypes négatifs au sujet des migrants. (en anglais)

Une chouette infographie pour expliquer le fonctionnement de la mémoire.

Après avoir longtemps utilisé "auteure", j'ai récemment adopté "autrice", et voici pourquoi.

lundi 12 novembre 2018

Les conversations absurdes #50


Devant le pilote de "A discovery of witches". 
MOI, agacée: Rhââââ, mais y'en a marre des vampires élégants et taiseux, quel cliché, putain! Jamais on nous en fout un jovial et grassouillet, pour changer un peu? 
CHOUCHOU, toujours prêt à aider: Les loups-garous sont comme ça. 
MOI, interloquée: Les loups-garous sont joviaux et grassouillets? 
CHOUCHOU, catégorique: Absolument. Tu crois que ça sert à quoi, tout ce poil? C'est pour planquer leur bide et leur bonne humeur.

dimanche 11 novembre 2018

La semaine en bref #44





Lundi:
Pour valider mon Museum Pass, je dois télécharger un portrait en ligne. Les deux premières fois, l'application me dit: "Nous ne reconnaissons pas de visage sur cette photo". Je suis quoi, un fantôme?
★ Le reste de ma journée de chômeuse technique: ajuster le rembourrage de mon oreiller orgasmique, ranger le linge sec, vider et remplir le lave-vaisselle, préparer un gâteau au yaourt qui refuse de lever une brique vaguement comestible, faire la séance de yoga la plus difficile depuis le début du programme de 30 jours, aller me promener au parc en quête de jolies couleurs d'automne, lire deux bédés chez Filigranes, racheter du lait, préparer ma soupe de gnocchi aux légumes pour le dîner, m'ennuyer ferme devant l'épisode 304 de "This is us".  Au secours.

samedi 10 novembre 2018

Les conversations absurdes #49


CHOUCHOU: Tiens, tu as mis du céleri dans la salade?
MOI: Il en restait au frigo, je ne voulais pas le gaspiller.
CHOUCHOU: Mais tu détestes ça!
MOI: Bah, à force d'en mettre dans mes fonds de soupe, j'ai fini par m'habituer plus ou moins. 
CHOUCHOU, une lueur d'espoir dans le regard: Du coup...
MOI, fermement: Pour le fenouil, c'est toujours non. 


jeudi 8 novembre 2018

Yoga With Adriene: mon coup de foudre bien-être



La vidéo d'Halloween 

Développer une pratique quotidienne du yoga est un de mes objectifs récurrents depuis des années, mais aussi un de ceux qui se dérobent à moi le plus obstinément. J'ai pris mon premier cours en salle il y a plus de 20 ans, et depuis, je n'ai pratiqué que de manière sporadique, alors même que je suis absolument convaincue des bienfaits du yoga - dans l'absolu mais surtout pour moi. Physiquement, je sais que ça m'aide à préserver ma souplesse articulaire, à dénouer les tensions induites par mon mode de vie ultra-sédentaire et les nombreuses heures passées chaque jour assise devant un ordinateur, et que même si les types de yoga que j'affectionne ne sont pas les plus toniques, ils sollicitent un peu ma musculature et contribuent à renforcer mon core. Mais la vraie magie du yoga, c'est ce qu'il me fait mentalement: il me rappelle de respirer profondément, apaise mes angoisses, me permet de prendre du recul vis-à-vis de mes soucis, ramène mon esprit dans une réalité aussi concrète qu'immédiate et le reconnecte à mon corps.