jeudi 26 novembre 2020

Le calme enfin

 


Le premier confinement a été pour moi une période très difficile, qui a culminé par des pulsions suicidaires auxquelles j'ai eu beaucoup de mal à résister. Très curieusement, le deuxième* se caractérise par une sérénité que je n'ai pas le souvenir d'avoir déjà connue, et dont j'ai d'abord été la première étonnée. 

mercredi 25 novembre 2020

10 things I love Wednesday #13


 

1. Cette hilarante chronique d'Agnès Hurstel sur les puzzles. Parce qu'il n'y a pas que Marina Rollman comme nana drôle sur France Inter. Et que je me suis sérieusement identifiée. Même pas honte. 

2. La collection de Noël de Snag Tights - la meilleure marque de collants au monde. Incroyablement confortables, super solides, avec la com la plus inclusive du monde et des tailles qui montent jusque très haut. Et leurs modèles saisonniers sont toujours géniaux (je pleure encore d'avoir loupé les toiles d'araignée d'Halloween).

3. Ces boots vegan à motif "oiseaux bleus". Mais je ne sais pas trop avec quoi je les porterais... je veux dire, le jour où je pourrai sortir de chez moi et chausser autre chose que des pantoufles.

4. "I am Greta", le documentaire sur Hulu consacré à Greta Thunberg. Très réussi du point de vue humain, même si je crains qu'il ne conforte les détracteurs de la jeune militante dans leur opinion - comme si son message était moins vrai et moins crucial parce que porté par une personne neuroatypique. Certaines de ses frustrations m'ont tordu le coeur tant j'y reconnaissais mes propres difficultés. 

5. Ce puzzle "Océanographie". A l'origine, je cherchais celui de la même marque qui reproduit une planche botanique de champignons d'Adolphe Millot. Mais celui-ci me plaît tout autant, et je pense qu'il sera plus amusant à faire. 

6. "Portugal: Balades gourmandes, recettes et art de vivre", magnifique ouvrage consacré à un pays que j'adore et illustré par Maja Tomljanovic, une artiste que j'ai déjà citée deux fois dans cette rubrique tant j'aime son travail. La dédicace du début dit: "A toutes celles et ceux qui aiment manger, cuisiner, voyager". Avec seulement 2 sur 3, je suis en amour de ce bouquin. 

7. Le compte Instagram de la styliste florale Janne Ford. Ses compositions sont de véritables oeuvres d'art; je rêverais de pouvoir en mettre une chez moi! (En revanche, on est d'accord pour dire qu'on déteste tous les nouveaux boutons de l'app?)

8. Le court métrage d'animation "Quoi qu'il arrive je vous aime". Je vous spoile pas le sujet, mais si vous avez 12 minutes devant vous, un abo Netflix et une boîte de Kleenex, faites-moi confiance: c'est très très beau. 

9. La crème hydratante contour des yeux TonyMoly. Comme pour le masque de nuit de la même marque dont j'ai déjà parlé ici, allie un emballage kawai avec un produit à la texture fondante et à l'odeur très légère. M'a en outre permis de découvrir le site Beauté Privée et ses tarifs canon. 

10. "A tous les garçons que j'ai aimés". Regardé sur Netflix un soir de grande tristesse et d'immense dégoût (hier, donc, because République). Une romcom pour ados, pas du tout ma came a priori, mais très efficacement adorable. Big up à la relation entre les trois soeurs et à la tentative du papa gynéco pour discuter de contraception avec sa fille. 


dimanche 22 novembre 2020

La semaine en bref #150

 


Lundi:

La plaie de l'odorat surdéveloppé (hormis le fait que prendre les transports en commun l'été relève du supplice): chaque fois que la femme de ménage passe nettoyer les parties communes de ma résidence, l'odeur de désinfectant filtrant sous la porte de mon appart' suffit à me coller mal à la tête. 

 Ma beaucarnea faisait déjà la tronche après les deux mois sans arrosage ni engrais du printemps, et la voilà infestée de cochenilles. Flemme de nettoyer les feuilles une à une et/ou d'aller chercher de l'insecticide à la jardinerie: ce sera la benne à ordures. (Vous comprenez pourquoi il valait mieux que je n'aie pas d'enfant? "Mme Lite, votre enfant a la varicelle. Il va falloir le surveiller pour l'empêcher de se gratter." "Ah oui mais non ça me soûle. Tant pis pour lui, je l'emmène à la décharge ce week-end.")

 Gag: Chronopost m'apporte les commodes déclarées livrées vendredi et pour lesquelles j'ai fait déclencher une commande de remplacement par Ikea. Vais-je me retrouver avec quatre meubles au lieu de deux? En tout cas, s'ils veulent récupérer le surplus, ils me contacteront eux-mêmes: j'ai assez entendu la musique d'attente du service client.

jeudi 19 novembre 2020

[NOEL 2020] Des romans palpitants pour les ados (13-18)


FRANCE: En cette période où les libraires indépendants souffrent, je ne saurais trop vous encourager à effectuer vos achats chez l'un de ceux qui proposent du click and collect. Pour trouver le plus proche de votre domicile, consultez cette carte. Sinon, vous pouvez aussi vous faire livrer par l'intermédiaire des sites Place des libraires ou Les libraires (les frais de port sont exceptionnellement fixés à 0,01€). En dernier ressort, Amazon permet au moins aux éditeurs et aux auteurs de continuer à vivre. 


DE LA FANTASY


A dix-neuf ans, Lastyanax termine sa formation de mage et s’attend à devoir gravir un à un les échelons du pouvoir, quand le mystérieux meurtre de son mentor le propulse au plus haut niveau d’Hyperborée. Son chemin, semé d’embûches politiques, va croiser celui d ‘Arka, une jeune guerrière à peine arrivée en ville et dotée d’un certain talent pour se sortir de situations périlleuses. Ca tombe bien, elle a tendance à les déclencher… Lui recherche l’assassin de son maître, elle le père qu’elle n’a jamais connu. Lui a un avenir. Elle un passé. Pour déjouer les complots qui menacent la ville sans vent, ils vont devoir s’apprivoiser.

Une histoire en deux tomes, tous les deux parus cette année. J'ai écrit tout le bien que j'en pensais ici.

mercredi 18 novembre 2020

10 things I love Wednesday #12




1."The undoing": Difficile d'enchaîner après "Le jeu de la reine"! Nous avons opté pour une autre mini-série d'un genre très différent, un thriller psychologique avec une Nicole Kidman toujours merveilleuse, un Hugh Grant qui sort de son registre habituel et la classe folle de Donald Sutherland. 4 épisodes sur 6 sont déjà disponibles. 

2. "Faire face": une BD qui raconte le quotidien des soignants pendant la première vague de coronavirus, au moyen d'histoires courtes signées par 11 grands artistes. Objectif: ouvrir la discussion sur la situation actuelle des services hospitaliers français. En financement participatif sur KissKissBankBank. Une des contreparties permet d'avoir votre visage dessiné dans l'album!

3. Le compte Instagram de Fiona Schmidt. Une féministe au discours toujours lucide et percutant. Accessoirement autrice du formidable "Lâchez-nous l'utérus: En finir avec la charge maternelle" - à mettre entre les mains de toutes les femmes, qu'elles aient des enfants ou non. (Attention, la mise en page de la version numérique est peu lisible; préférez la version papier.)

4. Mes nouvelles étagères à vernis. J'ai acheté ces organisateurs en acrylique munis de trous pour les visser au mur, mais ne voulant pas percer le carrelage de ma salle de bain, je les ai fixées à l'aide de cet adhésif double face. C'est nickel, je suis ravie du résultat. Je n'en ai utilisé que 2 sur les 6, et je pense que les autres me serviront à exposer les illustrations originales que j'ai achetées récemment.

5. Le manga "Chacun ses goûts". Une otaku qui assume sa passion et son besoin de solitude emménage avec un oné, un jeune homme qui s'habille en femme. Les règles de leur colocation stipulent qu'une fois par semaine, chacun d'eux préparera un bento pour l'autre... Graphisme délicat, personnages attachants, histoire gaie et gourmande - c'est une excellente surprise. 

6. Le nouveau tome des "Vieux fourneaux", une de mes séries de bédé favorites. Cette fois, c'est en Guyane que va sévir notre trio de vaillants septuagénaires. Hilarant rime toujours aussi bien avec militant, et Pierrot le roi des râleurs enchaîne les répliques qui tuent. Que demander de plus?

7. Ce puzzle Heye "Black or white" - non, je ne parviens toujours pas à faire mon deuil de la série "Le jeu de la reine".

8. Cette petite brosse ronde que j'utilise pour masser mes capitons et activer la (mauvaise) circulation sanguine de mes jambes dans ma baignoire. (A part ça, je n'adore pas la collection actuelle de La Cerise sur le Gâteau, mais ça n'engage que moi.)

9. Cette illustration en tirage limité de Mademoiselle Caroline qui résume à merveille mon sentiment actuel sur la pandémie que nous traversons.

10. La robe Grace de Cotton Candy Wear commandée il y a deux mois en version manches trois-quarts/longueur medium/teinte Burgundy. Coupe, couleur, qualité du lin, tout est parfait. Et sur mesure, donc elle me va comme un gant. Ca valait largement l'attente. Je vais encore plus trépigner d'impatience en guettant la suivante (une Odette teinte Cinnamon). Je commence à avoir pas mal de fringues cottage core; certaines d'entre vous seraient-elles intéressées par un avis sur les marques que j'ai testées?